Conditions d'accès aux formations à l'expertise.

L'exécution des missions dédiées à la lutte contre toutes les formes de délinquance et de criminalité imposent aux officiers et aux sous-officiers de gendarmerie des connaissances professionnelles avérées qui s'acquièrent à partir d'actions de formation de haut niveau.

A l'issue d'une période probatoire en début de carrière, les officiers (sous réserve de dispositions spécifiques liées à leur gestion) et les sous-officiers de gendarmerie ont toute latitude pour orienter leur parcours professionnel vers une dominante choisie (police judiciaire, sécurité publique générale, maintien de l'ordre-défense, sécurité routière).

A l'exception des personnels qui disposent de compétences particulières (motocycliste, cavalier, musicien, secouriste en montagne, pilote ou mécanicien d'hélicoptère) détectées et testées dès leur admission en gendarmerie, NUL NE PEUT INTÉGRER UNE SPÉCIALITÉ OU UNE TECHNICITÉ SANS AVOIR AUPARAVANT SUIVI :

  • une formation initiale de deux ans pour les officiers de gendarmerie (OG) et d'un an pour les sous-officiers de gendarmerie (SOG) ;
  • une période probatoire de deux à quatre ans en brigade de gendarmerie départementale (sécurité publique générale), en escadron de gendarmerie mobile (maintien de l'ordre public) ou à la garde républicaine (honneurs et sécurité des palais nationaux) pour les sous-officiers à l'issue de la formation initiale.

Quelques places sont proposées aux jeunes officiers à l'issue de leur scolarité dispensée à l'Ecole des officiers de la gendarmerie (EOGN). Ces affectations requièrent toutefois une capacité en termes de commandement et d'adaptation à la dominante choisie (sécurité routière, secours en montagne ou police judiciaire).

Les formations à l'expertise présentées sur cet espace ne sont pas exhaustives et décrivent uniquement elles dispensées par les établissements relevant du Commandement des écoles de la gendarmerie nationale (CEGN).

Actualités


COVID - 19

Informations COVID - 19

Les écoles renforcent les unités pendant la crise sanitaire

Après le déploiement des 3700 élèves , les écoles...

Une manoeuvre inédite

3700 élèves (officiers, sous-officiers, élèves sous-officiers...