Rétablissement de l'ordre - Intervention professionnelle


Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie

Caserne Général Dupuy - Route de Gravelle -24110 ST ASTIER

Tél : +33 (0) 5 53 02 30 00 - @: cnefg@gendarmerie.interieur.gouv.fr

L'actualité du CNEFG est également sur facebook

Ce lien vous amène à la plaquette de présentation du CNEFG


Le Centre accueille chaque année près de 13 000 stagiaires dont un nombre croissant de fonctionnaires issus d’autres administrations mais aussi des représentants de forces de sécurité étrangères.

 

Rétablissement de l’ordre.

Les activités de formation du Centre comprennent :

Dans le domaine du rétablissement de l’ordre :

  • la mise en pratique des fondamentaux du RO des officiers élèves et des élèves sous-officiers de gendarmerie, en complément de l’enseignement dispensé au sein de leurs écoles, par l’acquisition de techniques élémentaires et du renforcement des capacités physiques et morales ;
  • le perfectionnement des professionnels du RO au profit des 109 escadrons de gendarmerie mobile (EGM) et des 18 groupements de gendarmerie mobile (GGM), ainsi que des détachements de la garde républicaine (GR). Ce programme porte sur des entraînements en situation dégradée (mouvements de foule à fort potentiel d’affrontements et de dégradations, violences urbaines, etc) et par des interventions en milieux particuliers (stade, maison d’arrêt, etc) ;
  • les enseignements techniques et tactiques complémentaires à savoir :
  • l’élaboration, l’organisation et la conduite de la formation pratique et des examens de tous les futurs chefs de groupe de la gendarmerie mobile et de la garde républicaine (diplôme d’arme) ;
  • la formation des commandants et adjoints de peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) au raisonnement tactique et à l’intervention en environnement dégradé ;
  • l’expertise opérationnelle et les études sur les nouveaux équipements (tenues, matériels, etc) ;
  • réflexion sur la doctrine, audits.

Afin que les exercices et les entraînements soient les plus proches de la réalité vécue par les unités engagées sur le terrain, une large part est faite au retour d’expérience venant des unités et, lors de grandes manifestations ou autres, les instructeurs du Centre sont intégrés dans le dispositif comme observateurs (Notre Dame des Landes, COP 21, G7, G20, loi travail,... etc).

 

Mission de formation à l'intervention professionnelle (IP)

Dans le cadre de l'exercice quotidien de leurs missions, les militaires de la gendarmerie peuvent être confrontés à des individus au comportement violent. Leur neutralisation répond au principe d'emploi du strict niveau de force nécessaire pour faire cesser une infraction ainsi qu'aux besoins de sécurité et d'efficacité au cours des interventions. elle exige la maitrise, par l'ensemble des militaires de la gendarmerie, de techniques spécifiques. L'application des principes fondamentaux de l'intervention professionnelles est de nature à renforcer la sécurité physique et juridique des militaires de la gendarmerie. Pour intervenir sur les adversaires et composer avec les particularités du terrain, les militaires sont régulièrement appelés à mettre en œuvre des techniques de franchissement opérationnel (FO).

 

Missions de formation à l'international

Depuis les années 1990, le Centre organise des stages d'entraînement et de formation pour les forces de gendarmerie et de police européennes : association France Italie Espagne Portugal (FIEP) qui comprend aujourd'hui 11 partenaires étrangers ; FPE (Force de Police Européenne) ; FGE (Force de Gendarmerie Européenne) ; EUPST (European Union Police Services Training).

Depuis 2009, le CNEFG organise des stages sous l'égide de l'OTAN : Police Mentor Liaison Team (POMLT) et Police Advisor Team (PAT).

Le Centre accueille également des stagiaires individuels étrangers qui viennent suivre des cursus de formation au rétablissement de l'ordre (RO) ou à l'intervention professionnelle (IP). Cette dimension internationale permet des échanges de compétence dans les domaines d'excellence enseignés par le CNEFG.

Dans le cadre d'accords bilatéraux ou multilatéraux, les instructeurs du CNEFG sont régulièrement engagés à l'étranger pour conduire des actions de coopération par des missions d'audit, d'expertise et de conseils aux pays partenaires ou organismes internationaux : ONU, OTAN, Union européenne (CEPOL – Collège européen de police), que ce soit au rétablissement de l'ordre ou à l'intervention professionnelle.

Depuis 2001, le CNEFG est jumelé avec l'Unidad de Acción Rural (UAR) de Logroño en Espagne. Depuis janv 2018 le CNEFG est également jumelé avec l'académie de police de Savatan (Suisse). Il entretient également des liens étroits avec la Gendarmeria roumaine, et notamment le centre de formation d'Occhiuri depuis 2007.

Un volet interministériel

Le CNEFG organise des stages de formation au profit de partenaires institutionnels chargés de missions de sécurité et de défense. Ainsi, il forme les Équipes Régionales d'Intervention et de Sécurité (ERIS) de l’administration pénitentiaire, du personnel de la surveillance générale (SUGE) de la SNCF ou encore des agents de l’Office français de la biodiversité (OFB). Ces stages adaptés, répondant aux besoins spécifiques de chacun, ont vocation à faire acquérir de bonnes pratiques de maîtrise et de gradation de la force déployée dans un cadre légal.

 

Missions particulières du CNEFG

Études et expérimentations

En liaison avec des industriels, des expérimentations sont réalisées sur de nouveaux véhicules, nouvelles armes, munitions ou tenues.

Le Centre est également en mesure de conduire des études de terrain sur différentes thématiques (conception de matériel, suivi de la typologie de l'adversaire, des pratiques étrangères au RO).

Engagement opérationnel

Des officiers instructeurs du Centre sont régulièrement engagés sur des manifestations majeures (sommets des G8 ou G20, ) permettant de renforcer les états-majors, d'actualiser les modes d'action des forces, comme les pratiques de l'adversaire afin de répondre aux exigences de réalisme des exercices.

Réflexion sur la doctrine

La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale associe le CNEFG aux groupes de travail portant sur l'évolution de la doctrine ou la rédaction de nouveaux textes.

Élaboration de la doctrine d'emploi et expérimentation de nouveaux équipements

Le CNEFG est aussi associé à l'élaboration de la doctrine d'emploi (qui relève de la Direction Générale de la Gendarmerie) et à l'expérimentation de nouveaux équipements qui peuvent être testés lors des nombreux exercices conduits au Centre.

Au-delà de la veille assurée quotidiennement sur les troubles à l'ordre public, des officiers du CNEFG sont aussi engagés sur des événements majeurs (sommet G7 Biarritz dernièrement), ce qui permet de renforcer les états-majors et d'actualiser la connaissance des modes d'action de l'adversaire.

 

Repères historiques

Le 1er avril 1969 il est créé à Saint-Astier un Centre d'instruction qui reçoit l'appellation de "Centre de Perfectionnement de la Gendarmerie Mobile" (CPGM).

- En 1971, le CPGM devient le «centre d'instruction de la Gendarmerie» (CIG): il assure ainsi la formation d'élèves-gendarmes issus des gendarmes auxiliaires. La mission de recyclage et d’entraînement des gendarmes mobiles est mise en sommeil.

- En 1973, est ajouté au CIG le «centre d'instruction des gendarmes auxiliaires» (CIGA) dont la fonction est d'assurer la formation initiale, avant affectation, des appelés du contingent devant servir en unité de gendarmerie départementale

- En 1977, le CIG reprend son activité de formation et de perfectionnement au maintien de l'ordre des escadrons de gendarmerie mobile : le CIG est ainsi articulé en deux centres, le CIGA et le CPGM

- En 1984, le CIG devient «École de sous-officiers de gendarmerie – Centre d'instruction des gendarmes auxiliaires» (« ESOG-CIGA ») Saint-Astier / Bergerac et le CPGM prend quant à lui l’appellation de « Division de perfectionnement de la gendarmerie mobile» (DPGM).

- le 1er juillet 1999, l'école devient le « Centre National d'Entraînement des Forces de Gendarmerie» («CNEFG») et un drapeau lui est donné.

- Le 22 avril 2020 la devise "Pour que force reste à la Loi" est attribuée au CNEFG.

Actualités


25 novembre : Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

25 novembre : Journée internationale pour l'élimination de la violence...

La 400ème promotion de l'école de gendarmerie de Montluçon vient d'intégrer

120 élèves gendarmes ont franchi le portail de l'école de la...

Le bleuet de France

Nous soutenons le bleuet de France