Les chiens en gendarmerie

-

Les races de chiens initialement privilégiées sont les bergers allemands et les labradors. Plus récemment, les bergers belges (malinois, tervueren, gronnendal) ont pris une part prépondérante dans le cheptel de la gendarmerie, en raison de leur remarquable vivacité, de leur abnégation et de leur capacité à accepter les contraintes qu'impose un dressage exigeant.

Le berger belge (Malinois) représente 75% du cheptel. Ce chien à l’avantage d’être polyvalent. À ses côtés on trouve également des bergers hollandais.

Depuis quelques années une nouvelle race prend une place grandissante du fait de son flair hyper développé par rapport à ses congénères et sa durée dans l’action : le Saint-Hubert.

Un chien traditionnel dispose de 200 millions de cellules olfactives (soit 5 fois plus qu’un homme), le Saint-Hubert, chien de chasse de prédilection, dispose lui de 300 millions de ces cellules.

Autre chien de chasse, plus surprenant du fait de son petit gabarit à côté des grands chiens du chenil, le Springer-Spagnel anglais. Plus petit, il a l’avantage de par sa taille et son poids d’être plus facilement transportable, voir portable dans certains cas ; doté d’un excellent flair, il est un des fleurons du Groupe national d’investigation cynophile.

 

Dans cette partie, nous reprenons les publications du CNICG "un mois - une race" présentant périodiquement les différents chiens de la gendarmerie.

Novembre 2020 : Le malinois

 

 

 

 

 

Décembre 2020 : le Saint-Hubert

 

 

 

 

Janvier 2021: l'English springer spaniel

 

 

 

 

 

 

Février 2021 : le berger allemand

Actualités


Avoir 20 ans sous l'uniforme

Deux élèves gendarmes de l’école de gendarmerie de Dijon...

Les femmes en gendarmerie

Focus sur les femmes en gendarmerie en cette journée internationale des...

Le centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie lance sa campagne de recrutement canin

Le centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie recrute tout type...