Officier des Armées

Le concours Officier de Gendarmerie - Officier des Armées (OG OA) s’adresse aux officiers de toutes les Armées qui souhaitent rejoindre la Gendarmerie nationale. Les épreuves ont lieu une fois par an, entre les mois de février et mai.

Le concours OG OA est réservé aux officiers des Armées. Pour pouvoir le passer, vous devrez répondre aux conditions suivantes :

  • être âgé de 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours.

Avant la 1ère épreuve du concours :

  • être de nationalité française ;
  • être officier issu d’un corps des officiers de l’Armée de Terre, des corps des officiers de marine ou des officiers spécialisés de la marine ou des corps officiers de l’air, des officiers mécaniciens de l’air et des officiers des bases de l’air.

À la date d'admission à l'école :

  • être capitaine ou lieutenant de vaisseau ou officier de grade correspondant ;
  • être titulaire d’un diplôme/titre conférant le grade de master ou d’un diplôme ou titre homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles au niveau 7.

Vous ne pouvez pas vous présenter plus de trois fois au même concours.

Attention :

vous êtes officier sous contrat, vous ne pouvez vous présenter qu’aux concours OCTA OA et OCTA Catégorie A.

Dérogations à l’âge ou au sport

Vous avez une famille nombreuse, êtes sportif de haut niveau ou justifiez d’une expérience de volontariat dans les armées ? Lors de la constitution du dossier, vous devrez ajouter le(s) formulaire(s) suivant(s) et les pièces justificatives nécessaires pour bénéficier de dérogations.

Vous êtes militaire blessé en service ou en congé maternité ? Vous pouvez être dispensé d’une ou de plusieurs épreuves de sport.  

Les inscriptions se font en ligne. Elles ouvrent entre septembre et décembre, six mois avant les épreuves écrites.
Pour constituer votre dossier, vous devrez vous munir des documents suivants :

  • un curriculum vitae ;
  • une lettre de motivation (manuscrite ou non) adressée au ministre de l'Intérieur ;
  • pour le candidat qui en est déjà détenteur, le diplôme ou titre conférant le grade de master ou le diplôme ou titre homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles au niveau I de la nomenclature française ou au moins de niveau 7 de la nomenclature européenne (peuvent être autorisés à se présenter les candidats certifiant qu'ils accomplissent l'année d'études en vue de l'obtention du diplôme exigé). Le candidat détenant un diplôme délivré par une université privée ou un diplôme étranger doit justifier que son diplôme est reconnu par l'Etat en s'appuyant sur des textes réglementaires (Journal officiel, etc.) ;
  • une pièce d'identité (carte nationale d'identité ou passeport) ;
  • un certificat médical dont la validité couvre toute la période du concours (certificat de VMP ou tout autre certificat) délivré par un médecin militaire mentionnant l'aptitude à servir dans le corps des officiers de gendarmerie et l'absence de contre-indication à la pratique des épreuves sportives du concours. Pour les candidats bénéficiant d'une dérogation au titre de l'article 10 de l'arrêté du 8 juin 2021, joindre la décision ainsi que le certificat médical établi par un médecin militaire précisant les épreuves de sport dont est dispensé le candidat ;
  • un état signalétique et des services militaires (ou une fiche de synthèse des systèmes d'information des ressources humaines (SIRH) propre à chaque armée) ;
  • la totalité des notations annuelles, y compris celles obtenues en tant qu'élève-officier et officier-élève, ainsi que les relevés des notes obtenues en école d'officier ;
  • un relevé des récompenses et des punitions ;
  • une photographie d'identité en couleur.

Tous les bulletins de notation, relevés de notes et état des services, doivent être datés, signés et tamponnés.

Après examen des dossiers, la liste des autorisés à concourir sera publiée aux alentours du mois de décembre sur le site.

Les épreuves écrites se déroulent aux alentours de la mi-janvier. Vous aurez à passer deux épreuves :

Épreuve de culture générale

4 heures, coef. 5

Cette épreuve est destinée à mettre en relief vos connaissances et vos idées personnelles, ainsi que vos qualités générales de style, de clarté d'esprit, de jugement et de méthode. Vous aurez à rédiger un devoir sur une question d'intérêt général ou d'actualité.
Les sujets portent sur des idées ou des faits dont la connaissance est indispensable à la compréhension du monde moderne.

Épreuve de synthèse de dossier

4 heures, coef. 5

Vous devrez rédiger une note de synthèse de 600 mots sur un dossier d’une quarantaine de pages portant sur sujet d’ordre général.
Votre note devra être construite selon un plan classique (introduction, développement, conclusion) et être dénuée d'appréciation personnelle.

Consulter les annales

La phase d’admission se déroule à l'Ecole des Officiers (EOGN) à Melun sur deux journées consécutives aux alentours du mois de mars. Elle comporte plusieurs épreuves, pour mieux connaître votre personnalité, vos motivations, votre culture générale et vos capacités de raisonnement ainsi que votre équilibre émotionnel. Elle est composée de :

Entretien et tests avec un psychologue

Non noté

Un entretien individuel est réalisé par un psychologue pour éclairer les examinateurs sur votre adaptabilité à la vie d’officier de gendarmerie. Cet entretien n’est pas noté, ne nécessite aucune préparation particulière. Il est précédé de tests écrits.

Oral d’aptitude

20 minutes de préparation, 30 minutes d’entretien, coef. 10, note éliminatoire inférieure à 8/20

L’oral d’aptitude est un entretien individuel sur un sujet de culture générale tiré au sort. Vous y exposerez vos idées pendant dix minutes et poursuivrez par un dialogue avec le jury.

À noter :

vous avez la possibilité de tirer un second sujet. Le temps du choix entre les sujets sera cependant décompté de votre temps de préparation.

Épreuve de langue étrangère

50 minutes dont 20 minutes de préparation ; coef. 2, pas de note éliminatoire

Vous pouvez choisir entre les langues anglaise, allemande, espagnole ou italienne. Après tirage au sort du texte support de l'interrogation (généralement un article de presse), vous devrez traduire un texte en français, puis commenter ce texte et dialoguer avec le jury dans la langue étrangère que vous aurez choisie.

Épreuve sportive

Moyenne des notes affectée du coef. 3, note éliminatoire inférieure à 7/20

Les épreuves sportives ont pour but d’évaluer votre résilience, votre capacité à vous dépasser et votre résistance physique, en prévision des situations que vous pourriez rencontrer à l’école de gendarmerie et plus tard, dans le cadre de vos fonctions.
L’épreuve sportive consiste en :

  • une épreuve de natation : 50 mètres chronométrés en nage libre ;
  • une épreuve de course de demi-fond : 3 000 mètres sur piste d’athlétisme ;
  • une épreuve de gainage ventral et de tractions ou d’appuis faciaux

Seuls les mouvements exécutés correctement (corps rectiligne) sont comptés.

La première affectation en unité est choisie par les élèves en fonction du rang de classement de chacun et parmi les places offertes au choix par la direction générale de la Gendarmerie nationale.

Les métiers de l'officier sur le terrain