La Gendarmerie

La gendarmerie, ce sont 150 000 femmes et hommes qui, 24h sur 24h, surveillent, protègent, secourent, interviennent et enquêtent pour lutter contre toutes formes de délinquance. 

Un rôle essentiel

7j/7, 24h/24, sur terre, sur mer et dans les airs, la Gendarmerie nationale est là pour assurer la sécurité de la population. La compétence de la gendarmerie s’étend sur 95% du territoire, essentiellement des zones péri-urbaines et rurales. 
L’action des gendarmes se définit par 5 grandes missions : 

  • rassurer et protéger ;
  • renseigner et anticiper ;
  • intervenir et défendre ;
  • enquêter et interpeller ;
  • sécuriser et maintenir l'ordre

Tout en restant proche de la population et fidèle à ses traditions, la gendarmerie a aussi su se doter de véritables experts scientifiques et développer des compétences dans différents domaines comme la lutte contre la cybercriminalité, la police technique et scientifique ou les interventions à haut risque. Son credo : innover aujourd’hui pour mieux vous protéger demain.

Pour cela, ils suivent une formation opérationnelle de haut niveau mais aussi un entraînement militaire intensif (car les gendarmes sont des militaires), pour assurer leurs missions dans toutes les conditions. La cohésion, la solidarité, le courage, la justice, l’engagement sont les valeurs qu’ils partagent. 

700 ans d'histoire

La gendarmerie nationale est une des plus anciennes institutions françaises. Elle est l'héritière de la Maréchaussée de France, force militaire qui fut pendant sept siècles le seul corps exerçant dans notre pays des fonctions de police. Investie d’une mission de sécurité et de paix publiques, la gendarmerie agit aussi bien dans le champ de la police judiciaire que dans celui du maintien de l’ordre ou de l’action militaire. Quelles que soient les circonstances (paix, crise ou guerre), elle assure la continuité de l’action de l’État, sur l’ensemble du territoire français.

« La gendarmerie, c'est une organisation à part. C'est la manière la plus efficace de maintenir la tranquillité d'un pays, c'est une surveillance moitié civile, moitié militaire, répandue sur toute la surface, qui donne les rapports les plus précis ».

Napoléon Bonaparte, lettre au Roi de Naples, 16 mai 1806

1336 – 1339 : création de la Maréchaussée
1720 : création des premières brigades et mise en place de l’uniforme
1791: la Maréchaussée prend l'appellation de "Gendarmerie nationale"
1903 : décret sur l'organisation et le service de la gendarmerie
1921 : création de la gendarmerie mobile
1974 : création du Groupe d’Intervention de la gendarmerie nationale (GIGN)
1987 : création du premier laboratoire de police technique et scientifique
2009 : rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l'Intérieur