La gendarmerie mobile

  • Par Administrator User
  • Publié le 23 juin 2022, mis à jour le 20 décembre 2022

Gendarmes mobile en outre mer.

© 

La gendarmerie mobile a pour rôle de maintenir et rétablir l’ordre et renforcer la sécurité générale. Elle est capable d’être projetée sur l’ensemble du territoire, en métropole et en outre-mer, ainsi qu'à l'étranger, et plus particulièrement les théâtres d'opérations extérieures.

D’où vient la gendarmerie mobile ?

C’est en 1918 que les premières sections “détachées” sont formées afin de répondre à un besoin de maintien de l’ordre lors d’une grève massive qui affecte des usines d’armement en France.

En 1921, le terme “mobile” apparaît pour désigner ces nouveaux pelotons de gendarmerie.

La gendarmerie mobile : de quoi parle-t-on ?

Il s’agit d’une force spécialisée dans l'encadrement d'évènements (manifestations, rassemblements sportifs, culturels, diplomatiques, etc.) mais aussi dans la gestion de crise, les attentats ou les catastrophes naturelles.

Quelles sont ses missions ?

La gendarmerie mobile fonde sa force dans sa forte mobilité afin de remplir ses missions :

  • De maintien de l’ordre public, du service d’ordre au rétablissement de l’ordre ;
  • De renfort de la gendarmerie départementale, plus particulièrement au sein de zones de sécurité prioritaires (ZSP) ;
  • De protection d’édifices et d’escortes sensibles ;
  • De participation aux dispositifs mis en place dans le cadre des plans gouvernementaux (VIGIPIRATE, lutte contre l’immigration clandestine et de contrôle des flux migratoires)
  • De participation à des opérations extérieurs (OPEX) ;
  • De protection d’ambassades à l’étranger.

Quels sont ses acteurs ?

  • Les groupements de gendarmerie mobile (GGM) : on en compte 18, dont un Groupement blindé (GBGM). Chacun est commandé par un officier supérieur et comprend 4 à 10 escadrons ;
  • Les escadrons de gendarmerie mobile (EGM) : on en compte 109 répartis sur tout le territoire national, avec en moyenne 120 gendarmes mobiles par escadron, répartis en cinq pelotons (un peloton hors rang destiné au soutien, trois pelotons de marche et un peloton d'intervention) ;
  • Les escadrons “montagne” : chargés de renforcer les unités des zones montagneuses et dont les militaires disposent de formations adaptées à cet environnement ;
  • Les escadrons “Véhicules blindés à roue de la gendarmerie (VBRG)” : chargés de la mise en œuvre de la composante blindée de la gendarmerie nationale.

Ces contenus peuvent vous intéresser

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77