Lancement des premières Assises de la Réserve Cyber

  • Par la rédaction du site Gendinfo
  • Publié le 08 décembre 2022, mis à jour le 04 janvier 2023
© SIRPA-G - GND B. LAPOINTE

C’est dans l’un des amphithéâtres de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) que se sont déroulées les Assises de la Réserve Cyber, organisées ce lundi 5 décembre par le Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace (ComCyberGend). Pour cette toute première édition, plus d’une centaine de personnes se sont réunies en présentiel, ainsi qu’une cinquantaine en distanciel. Des réservistes citoyens, opérationnels et spécialistes, mais également des experts, qui ont écouté attentivement les restitutions des 40 contributeurs. Répartis en cinq groupes de travail, ces derniers ont animé chacun une table ronde portant sur leur sujet d’étude.

Cinq grandes thématiques

Haine en ligne et cyberharcèlement, métavers, OSINT (la gestion des données Internet en sources ouvertes), recherche et développement ou encore Ressources humaines (R.H.) étaient ainsi les cinq thématiques développées. Des sujets abordés au travers de grandes questions :

- Haine en ligne, cyberharcèlement, comment mieux prévenir, mieux protéger avec les grandes plateformes Internet du secteur privé et les ONG ?
- Métavers, nouveaux territoires à sécuriser : quelle approche pour la gendarmerie ?
- OSINT : comment s'appuyer sur des communautés/associations d'OSINT au profit de l'enquête ?
- R&D : comment accompagner de façon durable les développements internes d'outils, sans brider l'innovation individuelle ou par les échelons locaux de la gendarmerie, tout en évitant une rétrocession au secteur privé in fine coûteuse en budget et en perte de maîtrise du code ?
- R.H. : comment fidéliser les gendarmes spécialistes cyber en gendarmerie ?

Lors de chacune de ces tables rondes, les membres des groupes de travail ont exposé le bilan des actions réalisées, puis apporté de nouveaux axes de réflexion, complétés par les interrogations très pertinentes des participants venus assister à ces assises. « Ce qui est très intéressant, c’est que cela apporte une autre vision que celle 100 % gendarmerie, un autre cadre et d’autres idées. C’est très enrichissant », explique la cheffe d’escadron (ITA) Émilie, cheffe du département stratégie du ComCyberGend.

© SIRPA-G - GND B. LAPOINTE

Fédérer une communauté cyber

L’objectif de ces Assises, mises en place pour la toute première fois, est de fédérer la communauté de réservistes cyber, qui appuie quotidiennement les 8 000 cyber-gendarmes affectés en métropole et en outre-mer. Pour faire vivre cette communauté, développer des synergies avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème cyber français et faire monter en compétences l’ensemble du réseau CyberGend, des ateliers viendront compléter ces Assises. Mis en place trois fois par an, ils permettront aux cyber-gendarmes de suivre l’évolution extrêmement rapide des cybermenaces et de réfléchir à de nouvelles solutions pour y faire face. Un point sur lequel la richesse des expériences et des compétences cyber de certains réservistes, additionnée au savoir-faire terrain et à l’expertise des gendarmes, permettront d’obtenir des résultats prometteurs.

© SIRPA-G - GND B. LAPOINTE

Face à la réussite de ces premières Assises, le ComCyberGend prévoit de renouveler l’événement l’an prochain. En attendant, les différents groupes de travail vont poursuivre leurs réflexions afin de contribuer à l’enrichissement d’une stratégie globale de lutte contre les cybermenaces, toujours plus pertinente et toujours plus adaptée à ces nouveaux enjeux.

À noter : le Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace, ou ComCyberGend, est chargé d’animer et de coordonner un réseau de 8 000 cybergendarmes répartis sur tout le territoire, notamment dans les brigades, les Sections opérationnelles de lutte contre les cybermenaces (SOLC), au C3N et dans ses 12 antennes, ainsi que 300 cyber-réservistes opérationnels, spécialistes et citoyens.

Contacter la gendarmerie

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77