600 gendarmes supplémentaires d’ici 2024 dédiés à la sécurité dans les transports

  • Par la rédaction du site Gendinfo
  • Publié le 24 novembre 2022, mis à jour le 04 janvier 2023

Dans le cadre de son offensive menée contre la délinquance, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, a annoncé la création de 77 nouvelles unités dédiées à la sécurité des transports. Elles seront armées par 2 000 gendarmes et policiers supplémentaires, soit un doublement des effectifs dédiés à cette mission.

Si la qualité et la ponctualité des transports publics constituent les principales préoccupations des 10 millions de voyageurs quotidiens, la sécurité en est une autre. En 2021, près de 122 170 victimes de vols et de violences ont été recensées par les Forces de sécurité intérieures (FSI), soit une augmentation de 4 % par rapport à 2019, année de référence, crise de la COVID oblige.

Depuis, les FSI ont conduit une contre-offensive pour inverser la tendance. Dans une interview accordée à 20minutes, Gérald Darmanin en livre les premiers résultats. « (…) Au niveau national, pour la période de septembre-octobre 2022, les violences aux personnes dans les transports en commun baissent significativement par rapport à l’année 2021, à hauteur de -18 % », a écrit le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer dans un tweet.

Mais Gérald Darmanin ne souhaite pas s’arrêter là. Grâce à la Loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI), votée ce mois-ci, il a en effet annoncé la création de 77 nouveaux services dédiés à la sécurité des transports. Il prévoit également l’injection de 2 000 gendarmes et policiers à cette mission spécifique. Tous ces personnels « seront progressivement affectés d’ici le printemps 2024 afin d’être pleinement opérationnels pour les Jeux olympiques et paralympiques », a ajouté le ministre.

© Ministère de l'Intérieur et des Outre-mer

Pour la gendarmerie, cette annonce représente la création de 30 brigades dédiées aux transports publics, armées par 600 militaires, soit 10 à 20 gendarmes par brigade. Leur localisation reste à déterminer. Elle le sera à l’issue de la concertation avec les élus sur les 200 nouvelles implantations de brigades de gendarmerie.

Deux nouveaux pelotons de réservistes seront également créés. Composés d’environ 50 réservistes chacun, ils seront déployés dans les zones Ouest et Sud-Ouest et dédiés à la sécurisation des transports publics. Ils viendront compléter les cinq pelotons existants, implantés dans les zones Nord, Est, Sud-Est, Sud et Paris, dont les effectifs seront par ailleurs doublés.

Ces effectifs permettront de compléter l’offre sur-mesure de la gendarmerie en matière de sécurité des mobilités, que ce soit sur terre, en mer et dans les airs, ainsi que dans le champ immatériel. Depuis le 7 mars dernier, l’application « Ma Sécurité », disponible gratuitement sur les plateformes de téléchargement d’applications habituelles et sur l’ensemble des téléphones, permet d’accompagner l’usager vers la solution la plus adaptée à ses besoins.

Elle dispose d’une catégorie « Transports et mobilités », dans laquelle les usagers peuvent trouver de nouvelles fiches conseils relatives notamment à la sécurité dans les transports scolaires, à la prévention des violences sexuelles et sexistes dans les transports en commun, ou encore aux risques ferroviaires. La rubrique « Besoin d’aide » intègre également à présent le service d’alerte 3117 de la sûreté ferroviaire SNCF. Celui-ci permet de signaler une situation, en tant que victime ou témoin, présentant un risque pour sa sécurité ou celle d’autrui (objet suspect, vol, etc.). Disponible 24/7, par téléphone (3117) ou SMS (31177), il permet d’orienter l’usager vers le service le plus adapté.

Contacter la gendarmerie

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77