Le référent sûreté, un expert pour vous accompagner

  • Par la rédaction du site Gendarmerie nationale
  • Publié le 13 janvier 2023

Les missions du référent sûreté s’inscrivent dans le cadre de la démarche de prévention de la délinquance de la gendarmerie et de la police nationales. Leur intervention est gratuite, sans contrepartie ni obligation, et ne présente aucun caractère contractuel.

Qui est le référent sûreté ?

Le référent sûreté est un gendarme ou un policier qui a suivi une formation spécifique portant notamment sur la prévention situationelle et la vidéo protection. Ses compétences lui permettent d’apporter une expertise et des conseils pour sécuriser les sites professionnels ou accueillant du public ainsi que les habitations. 

Les référents sûreté de la gendarmerie et de la police sont présents dans chaque département de métropole et d’outre-mer, principalement dans les chefs-lieux administratifs.

Ils s’appuient sur un réseau de correspondants sûreté formés au sein des brigades et des commissariats.

Qui peut solliciter le référent sûreté ?

Le référent sûreté de la gendarmerie nationale réalise pour les particuliers et les professionnels des consultations sûreté, c’est-à-dire qu’il délivre des conseils de premier niveau pour prévenir les actes malveillants contre votre domicile. Il accompagne également les collectivités territoriales dans la mise en place de dispositifs de vidéoprotection.

Le référent sûreté de la police nationale réalise des analyses de sûreté au profit de nombreux acteurs publics, parapublics ou privés.

La police et la gendarmerie nationales disposent également de correspondants sureté formés pour réaliser des consultations de sureté et prodiguer aux particuliers ou commerçants des conseils élémentaires en prévention situationelle.

Comment saisir le référent sûreté ?

  • Pour le référent sûreté de la gendarmerie

Une première prise de contact informelle avec la brigade de gendarmerie dont vous dépendez permet de définir le travail à réaliser et vous orienter vers le bon interlocuteur.

Le correspondant sûreté peut réaliser une consultation sûreté (conseils oraux). Pour en bénéficier, vous devez saisir le commandant de la brigade de votre secteur (par courrier ou mail).

Pour les travaux plus avancés (vidéoprotection, audit, diagnostic), réalisés cette fois par le référent sûreté, une demande écrite est à adresser au Groupement de gendarmerie départementale dont vous dépendez. Vous pouvez demander à votre unité de proximité de vous transmettre ses coordonnées.

Les demandes sont étudiées en fonction de leur faisabilité avec une évaluation du degré de priorité.

  • Pour le référent sûreté de la police

Pour bénéficier de l’appui d’un référent sûreté de la police nationale, si vous êtes un particulier, vous pouvez vous adresser au commissariat de police dont vous dépendez. Pour les collectivités territoriales, la demande doit être adressée au directeur départemental de la sécurité publique. 

Bon à savoir

L’intervention du référent sûreté est gratuite, ne présente aucun caractère contractuel et n’engage ni sa responsabilité propre, ni celle de la gendarmerie ou de la police nationales. Les mesures préconisées ont valeur de recommandation et dans un souci déontologique, le référent sûreté n’oriente jamais les demandeurs vers un prestataire de service pour la réalisation des travaux préconisés.

Contacter la gendarmerie

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77

Ces contenus peuvent vous intéresser