Un gang de voleurs d’outillage mis hors d’état de nuire

  • Par Antoine Faure
  • Publié le 06 décembre 2022, mis à jour le 03 février 2023
© 

Une enquête menée par les gendarmes du détachement de Toulouse de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et du Groupement de gendarmerie départementale de Haute-Garonne, en co-saisine avec la police de Haute-Garonne, a permis d’identifier et d’interpeller un groupe criminel organisé, spécialisé dans le vol d’outillage professionnel.

Au mois de juillet 2022, le détachement de Toulouse de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) exploite un renseignement concernant des vols d’outillage professionnel. Les malfaiteurs opéreraient en dérobant le matériel dans les véhicules garés sur la voie publique ou sur des parkings d'entreprises. Des actes commis dans quatre départements : Landes, Pyrénées-Atlantiques, Tarn et Haute-Garonne.   

Sur commission rogatoire d’un juge d’instruction toulousain, l’enquête est confiée à l’OCLDI, en co-saisine avec le Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de Haute-Garonne et la Sûreté départementale (S.D.) de la police nationale. Une cellule d’enquête nationale est constituée.

Les opérations de surveillance vont permettre de matérialiser rapidement de très nombreux faits, au préjudice le plus souvent d’artisans du BTP, mais aussi de particuliers, et d’identifier un groupe criminel organisé, composé d’individus de nationalité bosnienne.

À ce stade, une centaine de victimes a été répertoriée, pour un préjudice estimé à plus de 200 000 euros, mais il y en aurait en réalité beaucoup plus. « Le problème vient du fait que de nombreuses victimes ne portent pas plainte, considérant que c’est une perte de temps, ce qui ne facilite pas le travail d’enquête », regrette le capitaine Jean-Pascal, qui commande le détachement toulousain de l’OCLDI.

Près de 300 outillages électroportatifs et 15 600 euros en espèces

Mercredi 30 novembre, une vaste opération judiciaire, à laquelle ont pris part 75 gendarmes, est menée, afin d’interpeller simultanément, à leur domicile respectif, les voleurs, ainsi que le receleur ayant un dépôt dans l’Hérault. Les gendarmes de l’OCLDI, du GGD de Haute-Garonne et les policiers de la S.D. de Haute-Garonne ont reçu le renfort des militaires des compagnies de Lunel, dans l’Hérault, et de Vauvert, dans le Gard, ainsi que de policiers du commissariat d’Auch, dans le Gers.

Les sept suspects, âgés de 16 à 60 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils étaient tous connus défavorablement pour des faits similaires. La tête de réseau était également fichée en Espagne et en Allemagne. Au cours des perquisitions, les enquêteurs ont saisi près de 300 outillages électroportatifs, 15 600 euros en espèces, des bijoux en or, ainsi que des articles multimédia de valeur et de la maroquinerie de luxe.   

Présentés le vendredi 2 décembre devant la justice, les mis en cause ont été mis en examen pour « vols en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime », et placés en détention provisoire.

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77