Gard : plus d'une tonne de résine de cannabis saisie sur l'autoroute A9

  • Par la rédaction du site Gendinfo
  • Publié le 23 octobre 2022
© MI DICOM - J. Groisard

Une opération judiciaire d'ampleur, lancée le 19 octobre au petit matin, à la suite d'une enquête initiée en début d'année, a permis aux gendarmes du Gard de démanteler un réseau de trafic de stupéfiants opérant sur le secteur de Vauvert. Plus d'une tonne de résine de cannabis a été saisie. Cinq personnes ont été interpellées, dont quatre mises en examen et placées en détention provisoire.

L'opération judiciaire déclenchée ce mercredi 19 octobre dans le Gard marque l'aboutissement d'une enquête initiée en début d'année par la Brigade de recherches (B.R.) de Vauvert, après la découverte de près de 40 kg de résine de cannabis sur ladite commune entre janvier et juin 2021.

Les premiers recoupements conduisent alors les gendarmes à suspecter un lien avec un trafic de stupéfiants opérant sur la cité des Bosquets, indique la procureure de la République de Nîmes dans un communiqué.

L'enquête préliminaire réalisée par les militaires de Vauvert vient conforter l'hypothèse d'un trafic d'ampleur. Elle permet d'en identifier les auteurs, ainsi que le mode opératoire.

B.R. de Vauvert et S.R. de Nîmes co-saisies

La Section de recherches (S.R.) de Nîmes est alors co-saisie avec la B.R. de Vauvert pour poursuivre les investigations sur commission rogatoire d'un magistrat instructeur de Nîmes, des chefs de trafic et importation de stupéfiants, blanchiment et association de malfaiteurs.

Les divers actes d'enquête ainsi que les surveillances, observations et techniques spéciales d'enquête mises en œuvre permettent d'aboutir à l'interception d'un convoi de transport de stupéfiants de retour d'Espagne le 19 octobre dernier.

Cinq interpellations et saisie de plus d'une tonne de stupéfiants

L'opération est déclenchée vers 6 heures du matin, sur l'autoroute A9, en direction de Vauvert (30), au péage autoroutier de Gallargues, dans le Gard, précise le communiqué.

D'importants moyens de gendarmerie sont engagés. Les enquêteurs de la S.R. de Nîmes et de la B.R. de Vauvert, soit quelque 18 officiers de police judiciaire, sont appuyés par les militaires de l'antenne GIGN d'Orange, du Groupe d'observation et de surveillance (GOS) de Montpellier et des Pelotons de surveillance et d'intervention de gendarmerie (PSIG) de Vauvert, Saint-Hippolyte-du-Fort et Nîmes, pour le Gard, et d'Arles pour le groupement des Bouches-du-Rhône. Des techniciens en identification criminelle (TIC) et le Groupe d'investigation cynophile de Nîmes sont également engagés.

Le conducteur est interpellé et 1 065,2 kg de résine de cannabis sont saisis dans le fourgon porteur.

Les perquisitions opérées dans la foulée dans le quartier des Bosquets, à Vauvert, et à Nîmes, conduisent à de nouvelles interpellations ainsi qu'à la saisie supplémentaire de 40 kg de cannabis, d'une arme de poing et de 8 000 euros.

Au terme de leur garde à vue, les cinq individus interpellés lors de cette opération sont présentés au magistrat instructeur. Quatre d'entre eux sont alors mis en examen, puis placés en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. Le cinquième est placé sous le statut de témoin assisté.

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77