Plus de 450 entreprises à la rencontre des directeurs de programme du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer

  • Par Antoine Faure
  • Publié le 25 novembre 2022, mis à jour le 03 février 2023
© GEND/SIRPA/T.DOUBLET

Temps fort du Mois de l’innovation publique, et rendez-vous désormais incontournable de cette innovation dans le domaine de la sécurité, la 2e édition des rencontres AGIR s’est déroulée jeudi 24 novembre à la Station F, à Paris. Au programme : rencontres en « speed dating », tables rondes et remises de prix.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : AGIR rime avec grandir. Plus de 450 entreprises, soit trois fois plus que l’an dernier, ont répondu présent lors de ce rendez-vous, jeudi 24 novembre 2022, à la Station F, à Paris, dont le but est de créer un écosystème en faveur de l’innovation, en faisant « matcher » les besoins des directeurs de programme du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer avec les services qui peuvent exister.

« La gendarmerie a l’habitude de prendre part à des salons de l’offre, comme Eurosatory ou Milipol, où des industriels proposent des produits qui peuvent éventuellement correspondre à nos besoins, explique le lieutenant-colonel (LCL) Mikaël Petit, chargé de mission au cabinet du Directeur général de la gendarmerie nationale. Avec les rencontres AGIR (Accompagnement par la Gendarmerie de l’Innovation, de l’industrie et de la Recherche), on a inversé cette logique, en organisant un salon de la demande, où nous exposons nos besoins, afin de co-construire avec les industriels des produits sur mesure. »

Toucher les TPE et les start-up

Lors des premières rencontres AGIR, le 23 novembre 2021, les directeurs de programme de la gendarmerie avaient ainsi pu exprimer ces besoins lors d’entretiens, en « speed dating », avec 150 entreprises. « Mais la mission de sécurité est commune à plusieurs forces au sein du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, avec un écosystème d’entreprises assez semblable, poursuit le LCL Petit. Ont donc été associés à cette 2e édition des directeurs de programme de la police nationale, de la préfecture de police de Paris, de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), de la direction du numérique du ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, sans oublier le Lab Innovation d'Europol, car nos besoins ne sont pas très éloignés des besoins des autres forces de gendarmerie et de police européennes. » Cette dimension internationale sera d’ailleurs au cœur de la troisième édition, l’an prochain.

L’autre objectif des rencontres AGIR est de toucher un écosystème d’entreprises qui n’a pas forcément pour habitude d’interférer dans le monde de la sécurité, souvent réservé aux grands groupes industriels. « C’est tout l’intérêt d’AGIR de permettre aux directeurs de programme de connaître toutes les solutions qui peuvent répondre à leurs besoins, y compris celles apportées par les TPE et les start-up, qui n’ont pas de chargés de clientèle dédiés aux administrations, comme les grands groupes, mais ont la capacité de faire du cousu main. »

Le succès de la première édition n’a donc pas été démenti, bien au contraire, puisque trois fois plus d’entreprises, soit 450, ont participé à cet événement. « Il y a eu incontestablement un effet boule de neige, se félicite l’officier de gendarmerie. Nous avions réalisé l’an dernier une enquête de satisfaction qui confirmait que les directeurs de programme avaient pu rencontrer de nombreuses entreprises qu’elles ne connaissaient pas, et que les entreprises avaient découvert des besoins qu’elles n’identifiaient pas. »

  • IMG-20221124-WA0000.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0038.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0001.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0032.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0027.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0035.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0047.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0046.jpg
    © 
  • IMG-20221125-WA0007.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0000.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0038.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0001.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0032.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0027.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0035.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0047.jpg
    © 
  • IMG-20221124-WA0046.jpg
    © 
  • IMG-20221125-WA0007.jpg
    © 

Crédit photo : GEND/SIRPA/T.DOUBLET

Innovation, prévention et transformation

En marge de ces rencontres en « speed dating », juste en dessous plus précisément, dans l’auditorium de la Station F, se sont déroulées cinq tables rondes, regroupant des dirigeants d’entreprises ou d’associations, des élus, et des officiers de gendarmerie. Elles portaient sur l’innovation ouverte, la responsabilité sociétale des organisations, les territoires connectés, l’éthique autour de l’Intelligence artificielle (IA) et la cybersécurité.

Enfin, pour conclure la journée, ont été remis plusieurs prix, de la prévention et de la transformation, ainsi que les trophées des innovateurs de la gendarmerie, « dans le but de mettre en valeur les bonnes idées pour qu’elles se diffusent et se généralisent », explique le chargé de mission au cabinet du Directeur général de la gendarmerie nationale.
Le prix de la prévention récompense, comme son nom l’indique, une action de prévention, conduite avec des acteurs locaux. Le premier prix a été décerné au concours vidéo pour collégiens #CestOuiOuCestRien, organisé par le Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de Haute-Garonne.

Autre distinction, le trophée de l’innovation récompense une bonne idée née dans une brigade. C’est en quelque sorte le concours Lépine de la gendarmerie. La première place a été attribuée à la borne tactile Gend’Accueil, inventée au Commandement de la gendarmerie pour La Réunion, qui permet de prioriser efficacement l’accueil des personnes qui se présentent dans une brigade de gendarmerie.

Enfin, nouveauté cette année, le prix de la transformation, qui récompense un projet porté par une équipe au niveau national, a été décerné à la plateforme IA, qui propose des outils d’analyse utilisant l’intelligence artificielle, afin de la faire pénétrer dans les investigations judiciaires pour aider les enquêteurs. Le 4 octobre dernier, ce projet a reçu le prix d’excellence en matière d’innovation d’Europol. « Neuf projets ont été distingués dans cette catégorie, qui tous constituent des transformations majeures, avec un impact concret et important sur le terrain, précise le LCL Petit. On peut citer, à titre d’exemple, l’assistant P4S qui permet, grâce à un algorithme, de faire en moins d’une minute ce qui prenait auparavant une journée. »

Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’an prochain, pour la troisième édition de ces rencontres AGIR qui – n’en doutons pas – continueront de rimer avec grandir.

Contacter la gendarmerie

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77