Penser les valeurs qui nous animent - Sans esprit de sacrifice, personne ne peut faire ce métier (RGN 270)

Par  le colonel Arnaud PELLABOEUF, DGGN

"Peu de mots sont aussi décriés que le mot de sacrifice. Il est grandiloquent. Il fait peur. Au mieux gentiment désuet, suranné, au même titre que l'honneur par exemple, il fait sourire d'un air gêné en regardant celui qui l'a prononcé. Au pire il fait réagir plus violemment, par de la colère. Sur le thème désormais bien connu de l'empêcheur de tourner en rond, on conspue celui qui vient rappeler que tout ne va pas de soi et que la vie est un combat, alors même que tout doit paraître facile, en rondeurs, festif, cool. Qui a envie d'entendre parler de sacrifice pendant la fête ?"

Document(s) lié(s):