Depuis 300 ans, les brigades au coeur des territoires (RGN 269)

Par Benoît HABERBUSCH, Docteur en histoire, Commandant au CREOGN

"« C’est une grave erreur de croire que la gendarmerie nationale est née en 1791. Elle est née en 1720 ; elle s’appelait Maréchaussée ; elle était déjà « nationale » ». Par ces mots, le général historien Georges Philippot a souhaité souligner la portée historique de la réforme du secrétaire d’État à la Guerre Claude Le Blanc (1669-1728). Avec l’extension à tout le royaume du maillage des brigades, cette institution est effectivement devenue la première force de sécurité à vocation nationale. Mais, 300 ans plus tard, quel héritage reste-t-il des textes qui ont façonné le modèle de la brigade de gendarmerie « à la française » ?"

Document(s) lié(s):