PJGN


Le PJGN est composé de 560 personnes réparties dans plusieurs services :

- L’IRCGN : Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale

Ce laboratoire pluridisciplinaire met à disposition des capacités d’expertise inédites en France. Accrédité par le Comité français d’Accréditation (portées n°1-1916 et 8-2527 disponibles sur www.cofrac.fr), il regroupe sur un seul site toutes les activités liées à la criminalistique. Il couvre ainsi des domaines relevant de la physique-chimie, de l’ingénierie-numérique, de la médecine légale, de l’identification humaine et de la biologie génétique.

 

- Le SCRCGN : Service Central de Renseignement Criminel de la Gendarmerie Nationale

Ce centre constitue l’échelon national de l’Institution, pour le traitement de l’information utile à la lutte contre la délinquance. Il assure aujourd’hui l’administration opérationnelle des fichiers judiciaires de l’Arme, élabore le renseignement dans tous les domaines de la criminalité et appuie les unités dans les enquêtes les plus complexes. Tirant partie de sa forte expérience et de l’expertise complémentaire détenue par ses personnels scientifiques, ce service s’engage désormais dans l’intégration de nouveaux outils de traitement de données de masse et de modèles d’analyse prédictive.

 

- le C3N : Centre  de lutte Contre les Criminalités Numériques

Ce centre assure le pilotage et l’appui spécialisé dans la lutte contre la cybercriminalité et les criminalités numériques de façon plus générale. Il mène ou coordonne les investigations de la gendarmerie d’ampleur nationale ayant trait à cette nouvelle forme de délinquance et réalise une surveillance des espaces publics de l’Internet pour y détecter et collecter les preuves des infractions qui peuvent s’y dérouler.

 

- L'OCSTI : L’Observatoire Central des Systèmes de Transports Intelligents

Cet entité est chargée d’anticiper le développement numérique dans les modes de transport et les infrastructures dédiées. L’OCSTI est une force de proposition en matière d’évolution de la sécurité routière (véhicule autonome par exemple) et de sûreté (prévention d’actes malveillants).

 

- L’Etat-major

Ce service est composé de personnel de soutien comme des secrétaires, informaticiens ou encore transmetteurs. Il est chargé de synthétiser l’information, d’aider à la décision, d’organiser ou encore de planifier.

8 nov. 2018

Présentation

MissionsLe Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale est appelé à jour un rôle capital dans la mise en œuvre des priorités...
30 mars 2020

Informations utiles

Cette rubrique contient différents liens, ressources bibliographiques et documents pédagogiques, qui permettent d'approfondir la connaissance...
8 nov. 2018

Etat-Major

L’Etat-Major regroupe :- une Section Commandement en charge d’assurer le bon fonctionnement du secrétariat du cabinet et de l’Etat-Major...
16 nov. 2017

Plateaux d'investigations

Le PJGN participe avec des plateaux dédiés aux investigations conduites par les unités territoriales et de recherches sur tout le...
24 mai 2018

La chaine criminalistique

Niveau élémentaireCe niveau est constitué des brigades territoriales autonomes (BTA) et des communautés de brigades (COB)....
7 mars 2017

Portraits

Actualités


Un accident mortel avec délit de fuite élucidé en moins de 24 heures

Vendredi 28 août, dans le nord de la Charente, un chauffard percute deux...

Equidés mutilés : le commandant du SCRC sur BFM

Lundi 21 septembre 2020, le colonel Bouillie commandant le service central...

Opération de recrutement au PJGN

Le mercredi 23 septembre 2020, le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale...