Dans le Marais poitevin, les gendarmes patrouillent en barque…

  • En mission de surveillance générale, les patrouilles nautiques mettent l’accent sur le contact avec la population. Elles sont également amenées à garantir l'ordre public lors de manifestations et de rassemblements de personnes. Elles veillent par ailleurs au respect de la législation relative à la navigation sur les canaux du Marais, en mesure de détecter des infractions spécifiques à l'environnement (coupes d'arbres, stationnements de caravane, dépôts d'immondices et de remblais, pêche, pollutions diverses, etc.)

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Les patrouilles nautiques se composent de deux ou trois militaires, dont au moins un titulaire du brevet de Pilote d’embarcation Légère Gendarmerie. Ici l'adjudant Yann Pichelin, commandant la brigade de proximité de Coulonges-sur-l’Autize, et le gendarme Kévin Magere, de la brigade de proximité de Champdeniers.

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Les patrouilles s’effectuent sur le réseau des canaux, de part et d’autre de la Sèvre niortaise, sur le territoire deux-sévrien du Parc naturel régional du Marais poitevin.

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • En mission de surveillance générale, les patrouilles nautiques mettent l’accent sur le contact avec la population. Elles sont également amenées à garantir l'ordre public lors de manifestations et de rassemblements de personnes. Elles veillent par ailleurs au respect de la législation relative à la navigation sur les canaux du Marais, en mesure de détecter des infractions spécifiques à l'environnement (coupes d'arbres, stationnements de caravane, dépôts d'immondices et de remblais, pêche, pollutions diverses, etc.)

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Dans un souci de respect de l’environnement, la propulsion de l’embarcation est assurée à titre principal par l’emploi du moteur électrique et accessoirement par le moteur thermique.

    © ENVIRONNEMENT - DSC_0274-min.JPG Type : image/jpeg
  • © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine

    © 
  • En mission de surveillance générale, les patrouilles nautiques mettent l’accent sur le contact avec la population. Elles sont également amenées à garantir l'ordre public lors de manifestations et de rassemblements de personnes. Elles veillent par ailleurs au respect de la législation relative à la navigation sur les canaux du Marais, en mesure de détecter des infractions spécifiques à l'environnement (coupes d'arbres, stationnements de caravane, dépôts d'immondices et de remblais, pêche, pollutions diverses, etc.)

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • En mission de surveillance générale, les patrouilles nautiques mettent l’accent sur le contact avec la population. Elles sont également amenées à garantir l'ordre public lors de manifestations et de rassemblements de personnes. Elles veillent par ailleurs au respect de la législation relative à la navigation sur les canaux du Marais, en mesure de détecter des infractions spécifiques à l'environnement (coupes d'arbres, stationnements de caravane, dépôts d'immondices et de remblais, pêche, pollutions diverses, etc.)

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Les patrouilles nautiques se composent de deux ou trois militaires, dont au moins un titulaire du brevet de Pilote d’embarcation Légère Gendarmerie. Ici l'adjudant Yann Pichelin, commandant la brigade de proximité de Coulonges-sur-l’Autize, et le gendarme Kévin Magere, de la brigade de proximité de Champdeniers.

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Les patrouilles s’effectuent sur le réseau des canaux, de part et d’autre de la Sèvre niortaise, sur le territoire deux-sévrien du Parc naturel régional du Marais poitevin.

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • En mission de surveillance générale, les patrouilles nautiques mettent l’accent sur le contact avec la population. Elles sont également amenées à garantir l'ordre public lors de manifestations et de rassemblements de personnes. Elles veillent par ailleurs au respect de la législation relative à la navigation sur les canaux du Marais, en mesure de détecter des infractions spécifiques à l'environnement (coupes d'arbres, stationnements de caravane, dépôts d'immondices et de remblais, pêche, pollutions diverses, etc.)

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Dans un souci de respect de l’environnement, la propulsion de l’embarcation est assurée à titre principal par l’emploi du moteur électrique et accessoirement par le moteur thermique.

    © ENVIRONNEMENT - DSC_0274-min.JPG Type : image/jpeg
  • © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine

    © 
  • En mission de surveillance générale, les patrouilles nautiques mettent l’accent sur le contact avec la population. Elles sont également amenées à garantir l'ordre public lors de manifestations et de rassemblements de personnes. Elles veillent par ailleurs au respect de la législation relative à la navigation sur les canaux du Marais, en mesure de détecter des infractions spécifiques à l'environnement (coupes d'arbres, stationnements de caravane, dépôts d'immondices et de remblais, pêche, pollutions diverses, etc.)

    © Région de gendarmerie Nouvelle Aquitaine

En voiture, à moto, à VTT, à pied, à cheval... mais aussi en barque, comme dans le Marais Poitevin, les gendarmes adaptent leurs moyens de mobilité pour aller au contact de la population et des vacanciers et assurer leur sécurité en tout point du territoire.

Dans le Marais poitevin, qui connaît une forte affluence touristique pendant la période estivale, la communauté de brigades de Frontenay-Rohan-Rohan renforce sa présence sur le terrain, du samedi 1er juin au dimanche 15 septembre, par la mise en œuvre de patrouilles mixtes (chevaux, bateau, VTT), dans les limites deux-sévriennes du Syndicat mixte du Parc interrégional du Marais poitevin. Les communes de Sansais (La Garette), Coulon, Magné et Le Vanneau-Irleau font notamment l'objet d'une surveillance particulière.

Embarquement à Coulon pour une mission de surveillance nautique.