Recrutement issu du rang (minimum 18 ans de carrière)

Manager d'équipes, l'officier de gendarmerie est un décideur opérationnel de la sécurité qui met ses compétences au service du public.

Durant sa carrière, il occupe des postes à responsabilités, variés et enrichissants, en métropole, outre-mer comme à l'étranger. Disposant d'un sens de l'adaptation aigu et d'une grande disponibilité, l'officier de gendarmerie est un interlocuteur privilégié des autorités administratives, judiciaires, des élus et des acteurs économiques au plan local.

Recrutés depuis 2010 par concours parmi les gradés supérieurs de la gendarmerie, les officiers issus du rang sont rattachés à la promotion en deuxième année de formation, mais bénéficient d'une formation adaptée à leurs acquis et expérience.

Leur formation de plusieurs semaines est repartie sur 11 mois.

 

Conditions d’admission au concours

 

- Être âgé de 50 ans au plus (sauf dispositions relatives au recul ou à l'inopposabilité de la limite d'âge), il faut donc être né après le 31 décembre 1969 ;

- Réunir au moins 18 ans de services civils et militaires dont au moins six ans effectués en qualité de sous-officier de gendarmerie ou dans un corps de catégorie B ;

- Être major de gendarmerie, adjudant-chef de gendarmerie ou adjudant de gendarmerie inscrit au tableau d'avancement pour le grade d'adjudant-chef avant la 1ère épreuve du concours.

  

Épreuves du concours

  

 

Les officiers de gendarmerie issus du rang sont logés en École, à titre gratuit, pendant la durée de leur scolarité.

Une fois affectés en unité, un logement leur sera concédé par nécessité absolue de service.

 

Les officiers issus du rang choisissent leurs postes en fonction de leur classement au concours. À cette occasion deux options leur sont offertes quant à leur affectation :

- soit le lauréat choisit, selon son rang de classement, un poste parmi la liste proposée par la Direction des Personnels Militaires de la Gendarmerie Nationale (DPMGN).

Les postes ouverts au recrutement sont portés à la connaissance des sous-officiers, appelés à effectuer leur choix, dans les 15 jours précédant l’amphithéâtre de choix des postes ;

- soit le lauréat n’opte pour aucun des postes figurant dans la liste proposée par la DPMGN.

Le principe général prévoit dans ce cas que le lauréat rédige une fiche de vœux avec la garantie d’être maintenu dans la région au sein de laquelle il sert. Il s’en remet alors au gestionnaire quant à l’affectation au sein de cette même région.

Dans le cas particulier des lauréats affectés au sein des gendarmeries spécialisées, en école ou servant dans des technicités relevant du domaine des systèmes informations et de communications, forces aériennes de la gendarmerie ou montagne, une étude au cas par cas sera conduite par le gestionnaire en tenant compte des compétences et des choix des intéressés afin de déterminer, au vu des postes à pourvoir, les périmètres géographiques et fonctionnels au sein desquels ils pourront être affectés.

 

Ils peuvent solliciter un maintien dans leur unité sous réserve :

- d'occuper, comme sous-officier, un poste fonctionnel d'officier reconnu au tableau des effectifs autorisés de leur formation ;

- de disposer de l'agrément du commandant de région.

 

Pour plus d'informations :

La formation des officiers de la gendarmerie nationale

Actualités


Des nouvelles du stage de la 127ème promotion !

Les élèves-officiers de la 127e promotion ont rejoint leurs unités...

La veillée au Drapeau de la 127ème promotion

La veillée au Drapeau de l’École a eu lieu dans la nuit du lundi...

Un moment tant attendu pour le 2ème groupement !

La semaine dernière, les officiers-élèves et élèves-officiers...