Quand la France se dotait de la première police des foules. La Garde républicaine mobile au cours de l'Entre-deux-Guerres (RGN 267)

Par Jean-Noël LUC, Professeur à la Sorbonne

"Au XIXe siècle, le maintien de l’ordre  est une coproduction, dans laquelle  la Gendarmerie, implantée depuis 1850 dans tous les cantons, joue un rôle essentiel. Cependant, l’effectif moyen  des brigades (5 hommes) et leur dispersion ne permettent pas de disposer  rapidement d’une force suffisante  en cas de troubles graves. D’où la  création, à plusieurs reprises, d’unités temporaires de gendarmes mobiles auxquelles sont confiées des missions  disparates: soutien aux brigades, concours aux troupes, protection  rapprochée des gouvernants et même  police politique.  Après la défaite de  1870 et la Commune,  l’idée d’une force mobile et permanente  dédiée au maintien de l’ordre revient  à l’ordre du jour. "

Document(s) lié(s):

Actualités


Juin 2021

Parution de La veille juridique N°97

Technologies numériques et acceptabilité sociale

FIC 2021: Le CREOGN co-organise l'atelier PhilosoFIC mercredi 8 septembre 2021,...

Cybersécurité et espace numérique : quelles priorités pour la prochaine Présidence française de l'Union européeenne ?

FIC 2021: Le CREOGN co-organise l'agora parlementaire jeudi 9 septembre 2021, de...