Les mutations de la doctrine du maintien de l'ordre de 1789 à 1930 (RGN 267)

Par Edouard EBEL, lieutenant-colonel de la gendarmerie, Service historique de la Défense

"Le concept de maintien de l’ordre est  vague et expansif et se rapproche de  la notion de police. Envisagé comme  un type de violence exercée par l’État  pour se préserver, son essence même  consiste à réguler les relations au sein  d’une collectivité, en utilisant éventuellement la force physique. S’interroger  sur l’histoire du maintien de l’ordre,  c’est aborder des problématiques multiples. Comment l’État envisage-t-il sa  propre contestation, comment gère-t-il  cet équilibre fragile entre le respect  de l’ordre et la liberté  d’expression?"

Document(s) lié(s):

Actualités


Juin 2021

Parution de La veille juridique N°97

Technologies numériques et acceptabilité sociale

FIC 2021: Le CREOGN co-organise l'atelier PhilosoFIC mercredi 8 septembre 2021,...

Cybersécurité et espace numérique : quelles priorités pour la prochaine Présidence française de l'Union européeenne ?

FIC 2021: Le CREOGN co-organise l'agora parlementaire jeudi 9 septembre 2021, de...