Affaire Jonathan Coulom : la gendarmerie lance un appel à témoins

La gendarmerie lance un appel à témoins dans le cadre de l’affaire Jonathan Coulom, jeune garçon retrouvé mort en 2004, après un enlèvement en Loire-Atlantique. Martin Ney, ressortissant allemand déjà connu pour des faits de pédocriminalité, est actuellement entendu en France dans le cadre de l’enquête. Tout renseignement, même anodin, sur cet homme pourra être utile aux enquêteurs.

Cela fait maintenant 17 ans que Jonathan Coulom, un jeune garçon alors âgé de 10 ans, est mort. Enlevé dans la nuit du 6 au 7 avril 2004, alors qu’il séjournait dans un centre de vacances à Saint-Brévin-les-Pins, en Loire-Atlantique (44), son corps avait été retrouvé quelques semaines plus tard dans un étang près de Guérande, lesté d’un parpaing, avec les pieds et poings liés.

Après avoir exploré différentes pistes, les enquêteurs de la Section de recherches de Rennes approfondissent celle de Martin Ney. Surnommé « l’homme masqué » par la presse allemande, du fait de son blouson et de sa cagoule noire, il a déjà été condamné à perpétuité en 2012, en Allemagne, pour le meurtre de trois enfants. D’après les dires de son codétenu, en 2018, il lui aurait avoué être l’auteur de ce crime sordide. Sous le coup d'un mandat d'arrêt européen délivré en octobre 2019, Martin Ney a été remis aux autorités françaises fin janvier. Actuellement mis en examen, les enquêteurs cherchent à savoir si l’homme se trouvait dans la région de Saint-Brévin-les-Pins en 2004.

Dans ce contexte, entre 1990 et 2011, si vous avez vu ou pensez avoir vu cet homme, à la stature imposante de 1m96, si vous lui avez loué ou prêté un hébergement et que vous êtes en mesure de situer le lieu ou la période, merci de transmettre votre témoignage à "Cellule disparition 44 BP33284 - 35032 Rennes Cedex" ou par courriel à : cellule-disparition-44@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...