Présentation


Missions

Le Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale est appelé à jour un rôle capital dans la mise en œuvre des priorités stratégiques suivantes :

- Efficience des activités de police judiciaire technique et scientifique, par la mise à disposition d’un laboratoire pluridisciplinaire couvrant l’ensemble du spectre de la criminalistique et de la médecine légale.

- Maîtrise des nouvelles méthodes de renseignement criminel permettant d’orienter l’action opérationnelle dans les domaines de la sécurité publique et de la police judiciaire

- Lutte contre les nouveaux phénomènes criminels qui développent quasi systématiquement une déclinaison numérique de leurs modes opératoires

- R&D innovante agissant en particulier dans la détection des infractions et dans l’identification des auteurs

- Réponse à la demande de formation.

Le PJGN dans les missions de sécurité du quotidien

- Vérifications d’identités : Le département du Fichier Automatisé des empreintes digitales (FAED) du SCRC traite chaque jour les demandes des unités confrontées aux personnes qui doivent faire l’objet d’une vérification d’identité parce qu’elles ne disposent pas du document d’identité ou parce que la validité de ceux-ci est incertaine. Les relevés décadactylaires effectués localement sont transmis aux experts du SCRC qui effectuent:es recoupements avec les empreintes détenues dans le FAED. La réponse est transmise en moins d’une heure.

- Délits de fuite : Le PIV est automatiquement informé par le logiciel de rédaction de procédures de tous les délits de fuite constatés et est en mesure d’assister les unités dans l’identification des véhicules impliqués à partir des éléments relevés (débris, traces de peintures…). Près de 200 signalements ont ainsi été transmis à ce plateau en 2017, dont 15 pour des accidents mortels.

-  Fraudes à la carte bancaire : développée au profit de la gendarmerie et de la police nationale, la plateforme PERCEVAL qui sera bientôt opérationnelle, permettra à toutes les victimes de signaler les faits en ligne. Le SCRC procédera à l’analyse de ces signalements et à leur recoupement. En lien avec le parquet de Pontoise, référent national, les dossiers judiciaires ainsi constitués seront adressés à des unités et services de police judiciaire chargées de poursuivre les investigations.

PJGNPJGN

La mise à disposition d’un laboratoire pluridisciplinaire

Fort de 250 experts de haut niveau, l’IRCGN est un laboratoire de criminalistique pluridisciplinaire qui couvre toutes les technologies et sciences nécessaires à la police technique et scientifique. Créé en 1987, cet institut de sciences forensiques regroupe aujourd’hui sur un même lieu, quarante-huit domaines d’expertise : de la physique-chimie à l’ingénierie-numérique, en passant par la médecine légale et l’identification humaine ou encore génétique.

La maîtrise des nouvelles méthodes de renseignement criminel

 A la tête de la chaîne du renseignement criminel, le SCRC couvre l’ensemble du spectre de la criminalité : délinquance de masse, délinquance sérielle et criminalité organisée. Chargé du traitement de l’information judiciaire, il s’appuie en particulier sur les 3600 unités territoriales ou spécialisées de la gendarmerie, en exploitant les données issues de leurs constatations et interventions. En recherche permanente d’innovation, ce service développe également de nouveaux outils de traitement de données de masse ou des modèles permettant d’anticiper l’évolution de la criminalité sur le territoire.

Lutte contre les nouveaux phénomènes criminels

Le C3N assure le pilotage et l’appui spécialisé de l’action de la gendarmerie contre la cybercriminalité et les criminalités numériques. Ses experts réalisent notamment une surveillance permanente de l’Internet pour y détecter et collecter des preuves d’infractions. Ce dernier étant en perpétuelle évolution, le C3N développe en continu des outils adaptés pour ses recherches et ses analyses.

PJGNPJGN

La recherche et l’innovation

L’activité de recherche et d’innovation permet au PJGN de rester à la pointe des connaissances scientifiques et des développements technologiques : nouvelles techniques d’expertises, conceptions d’outils, ect. Le PJGN maîtrise l’ensemble des savoirs nécessaires à ses missions. Cela se traduit en particulier par le développement constant d’innovations immédiatement applicables dans ses méthodes d’essais (gel des scènes de crime), d’outils de pointe à large diffusion dans les unités (investigations sur le son ou l’image), ou la recherche dans des technologies de rupture (empreinte olfactive). Plusieurs brevets sont déposés chaque année et font l’objet de transferts de technologie vers l’industrie. Son implantation à Pontoise, adossée à l’Université de Cergy-Pontoise ainsi qu’à de grands centres industriels de recherche, contribue à partager les savoirs et dynamiser la créativité. Présent également dans les instances internationales (ENFSI), le PJGN développe des coopérations bilatérales poussées, notamment avec l’Allemagne, la Suisse et le Canada.

 

La formation

Le PJGN joue un rôle déterminant dans la formation continue des spécialistes de tous niveau de la gendarmerie nationale. Tous les domaines sont concernés : nouvelles technologies, fraude documentaire, police technique gestion de scène de crime.

L’institut est également engagé dans des enseignements avec nos universités. Parmi ceux-ci figurent un Diplôme universitaire (DU) de criminalistique avec l’université Paris V René Descartes et deux DU avec l’université de Cergy-Pontoise (coordinateur des opérations de criminalistique, expertise de documents).

Dans le cadre de ses échanges internationaux, le PJGN participe en outre à la formation de nombreuses polices et gendarmeries. L’IRCGN demeure dans ce cadre une référence internationale reconnue. Ce sont ainsi plus de 200 stagiaires étrangers qui bénéficient d’un enseignement spécifique chaque année.

Actualités


Un accident mortel avec délit de fuite élucidé en moins de 24 heures

Vendredi 28 août, dans le nord de la Charente, un chauffard percute deux...

Equidés mutilés : le commandant du SCRC sur BFM

Lundi 21 septembre 2020, le colonel Bouillie commandant le service central...

Opération de recrutement au PJGN

Le mercredi 23 septembre 2020, le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale...