L'analyse des composés volatils

La stratégie analytique de l'Unité d'Expertise Incendie se décompose en deux temps : une première partie, déterminante, portant sur la recherche des composés volatils, et une deuxième partie basée sur une extraction par solvant des composés les plus lourds.

A travers ce poster, nous vous proposons de découvrir cette première étape.

Les produits accélérants sont des produits utilisés pour initier ou accroitre l'intensité ou la vitesse de propagation d'un feu. La notion d'accélérant ne dépend donc pas de la nature chimique des produits, mais de l'usage qui en est fait.

Couvrant une large gamme de volatilité différente, on peut retrouver les alcools à brûler, les essences, les dissolvants ou solvants pour peinture, les pétroles lampant, carburant pour moteur diesel,...

La plupart de ces produits sont composés de molécules très volatiles qu'il est alors essentiel de pouvoir détecter. A cette fin, les prélèvements sont chauffés et les vapeurs récupérées dans un flacon en verre que l'on va analyser par chromatographie.

  

L'analyse se décompose en plusieurs phases. L'échantillon est chauffé avec une enceinte thermostatée (symbolisée sur le schéma par le rectangle gris).

Une seringue vient alors prélever les vapeurs formées et les injecter en tête de la colonne chromatographique. Sous l'action d'un flux de gaz, ces molécules vont parcourir la colonne chromatographique et être ainsi séparées. Une fois la séparation effectuée, les molécules atteignent le détecteur et le signal obtenu est transmis à l'ordinateur qui génère un chromatogramme.

La détection est réalisée soit avec un détecteur à ionisation de flamme qui permet d'obtenir un profil chromatographique, soit lorsque l'identification précise des molécules est nécessaire, avec un spectromètre de masse.

Nous disposons d'une base de profils chromatographiques de multiples produits et matrices, ou supports, que l'on peut rencontrer dans les prélèvements. Cette base est enrichie régulièrement en fonction de l'arrivée sur le marché de nouveaux produits ou de nouvelles formulation (plus vertes, sans odeur,...).

 

Cependant, il est important de prendre en compte certaines subtilités : obtenir deux profils identiques ne signifie pas que les deux produits sont identiques. Ces produits peuvent en effet provenir d'une même famille de produit sans pour autant être de la même marque. De la même manière, un même produit pourra fournir plusieurs profils différents en fonction de son état de dégradation. L'interprétation de l'expert est donc déterminante.

 

  

Vous pouvez télécharger librement le poster ci-dessous.

Actualités


Le PJGN impliqué lors de contrôles coordonnés d'envergure

Le 9 juin 2021 était organisée une vaste opération de contrôle...

Des travaux de recherche universitaires co-financés par la Gendarmerie : pourquoi pas le vôtre ?

La Gendarmerie a décidé de co-financer des travaux de recherche universitaires...

Rapport d'activité 2020

Retrouvez ici, le rapport d'activité 2020 du Pôle judiciaire de la...