Le projet "Experts à l'Ecole"

L’opération "Experts à l’Ecole" se traduit par un partenariat actif entre le corps des enseignants et l’ IRCGN; le tout dans le cadre de la convention signée le 18 juillet 2013 entre la gendarmerie nationale et la direction générale de l’enseignement scolaire.

Le projet met en place et anime un réseau de collèges et de lycées, répartis sur tout le territoire français, qui souhaitent être équipés de mallettes pédagogiques contenant du matériel d’investigation criminelle.

Associé à un cahier pédagogique fournissant un fond de connaissances théoriques, ce matériel permet aux enseignants et élèves de construire des scénarios de type énigme policière mais dont le mode de traitement scientifique possède un ancrage dans la réalité des sciences forensiques.

Si certains élèves peuvent trouver une forme de motivation à se mettre dans la peau de leurs personnages favoris de fictions policières, il n'en demeure pas moins que ces mises en situation induisent une pratique ludique des sciences.

Puisqu'il s'agit de sciences forensiques, il convient de raisonner en termes de problèmes inverses. Le raisonnement se porte sur la ou les causes les plus probables d'un effet observé, en l'occurrence la trace. Son cheminement se base alors sur les effets pour remonter enfin aux causes. Or, ce mode de raisonnement inductif vient prendre le contre-pied des raisonnements déductifs inculqués à ce stade de la scolarité, où sont enseignés des règles et principes scientifiques à appliquer sur des cas particuliers.

Le cas de l'énigme policière transformée en problème scientifique positionne les élèves dans des situations plus proches de la pratique professionnelle des sciences. Au-delà des seules sciences forensiques, elles peuvent notamment se présenter dans la recherche, la géologie, l'histoire, la météorologie ou l'analyse des données par exemple.

Les élèves seront ainsi davantage enclins à réfléchir sur l'explication d'une situation réelle, nécessitant une proposition concrète de causes via la maîtrise d'un processus technique. Ils peuvent se trouver séduits par un visage des sciences tout à fait différent de ce que peut proposer un apprentissage basé sur la mémorisation de principes théoriques et la puissance de calcul, qui font souvent autorité dans les filières classiques.

Se rapprocher de la pratique réelle des sciences et décrypter les fictions policières, tout en disposant d'éléments basiques, sont des objectifs qui peuvent être atteints à l'aide de ces matériels et supports pédagogiques.

 

Une partie du matériel  fourni en prêt aux établissements scolaires (crédit "Sciences à l’Ecole")

 

Lors d'un stage d'immersion de quatre jours à l’ IRCGN, les professeurs impliqués peuvent se former sur les thématiques de la recherche criminelle, acquérir la maîtrise du matériel prêté et être en contact avec les experts de l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale pour s'assurer de la cohérence des scénarios envisagés.

 

 

Ce plan s’adresse aux enseignants et aux élèves de collèges et de lycées, issus des voies générale, technologique et professionnelle, ainsi qu’aux élèves de classes préparatoires (BCPST, TB). Les projets sont menés en classe, dans des cadres variés : cours, travaux pratiques, option d’exploration de seconde, ateliers scientifiques et techniques, aide personnalisée…

 

Elèves du lycée Théophile Gauthier, crédit Sandrine Labat

 

Les équipes pédagogiques concernées ont également la possibilité de contacter les cellules d'investigations criminelles (CIC) qui exercent sur les plateaux criminalistiques départementaux de la gendarmerie nationale. Des liens locaux entre établissements scolaires et gendarmerie nationale sont ainsi créés.

 

 

Un cahier pédagogique est mis à disposition des équipes. Il contient des fiches techniques, des protocoles, ainsi que des informations utiles à la réalisation des projets, et mis à disposition. 

Les thèmes abordés dans le cahier pédagogique concernent différentes disciplines scientifiques :

     - la physique : étude des trajectoires de projectiles, reconnaissance vocale, analyse de traces papillaires ;

     - les sciences de la vie : entomologie, palynologie, analyse des trace ADN ;

     - les mathématiques : modélisation d’une scène en trois dimensions ;

     - l’informatique : détection d’une image de Troyes, étude d’un QR-code.

   

Le site internet de « Sciences à l’École » est accessible à l’adresse : www.sciencesalecole.org

Document(s) lié(s):

Actualités


Webinaire de formation aux sciences forensiques : inscrivez-vous !

Les 23, 24 et 25 mars 2021, le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale...

Le saviez-vous ? Des enquêteurs du SCRCGN sont spécialisés en objet d'art..

Depuis une vingtaine d'années, le Département ''atteintes aux biens''...

Journée mondiale de la protection des données : le SCRC garant de l'accès aux données personnelles

Le saviez-vous ? Chaque 28 janvier, c’est la journée mondiale de la...