Fixation de scène de crime ou d'accident par moyens spéciaux

A l'heure où les avancées scientifiques permettent une exploitation de plus en plus large des traces contenues dans une scène de crime ou d'accident, on perçoit l'intérêt de fixer ces éléments au plus tôt et avec le maximum de précision.

Dans cette optique, l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) dispose depuis plusieurs années de moyens spéciaux afin de fixer une scène en deux ou en trois dimensions.

Des moyens humains et technologiques importants

Des experts, pouvant mettre en œuvre ces moyens, constituent le groupe d'état des lieux (GEL) de l'institut, groupe projetable partout en France, mais également à l'étranger.

Pour réaliser les opérations de fixation, plusieurs moyens technologiques innovants sont utilisés. On trouve le scanner laser qui permet la réalisation d'un modèle 3D d'une scène en un temps minimal mais aussi des appareils topographiques. Des drones peuvent également être déployés pour fixer des scènes de grande ampleur en utilisant la photogrammétrie aérienne (jusqu'à plusieurs kilomètres).

 

Un atout majeur pour plusieurs disciplines forensiques

Les résultats de ces mesures peuvent ensuite être exploités par plusieurs départements criminalistiques de l'IRCGN tels que la balistique, la morphoanalyse de traces de sang, ou bien encore les experts en accidentologie du département véhicules par exemple. Après exploitation, les hypothèses ainsi validées et proposées permettent aux magistrats et aux enquêteurs de faire avancer leur enquête voire de les solutionner.

L'image ci-dessous représente un nuage de points générés à partir du scan de la scène de crime.

  

Fort de son expérience sur des scènes de crime ou d'accidents majeures (catastrophe routière de Puisseguin, GermanWings...), l'IRCGN, par son aspect opérationnel, apporte aux unités de terrain, par le biais de la fixation de l'état des lieux, une aide précieuse dans la compréhension des scènes rencontrées.

    

Pour plus d'informations sur le déploiement de ces technologies

Actualités


Projection d'une équipe d'experts incendie à la Réunion

Au 6ème jour de lutte contre l’incendie du Maïdo à la Réunion,...

Le PJGN recrute un(e) apprenti(e) en communication scientifique

Vous aimez les sciences, toutes les sciences (de l'ingénieur et de l'homme),...