Evolution de la méthode de comparaison faciale

Mots Clefs

Biométrie - Comparaison faciale - Identification

Résumé

Le visage est est une modalité biométrique communément utilisée, car elle est dite naturelle et non intrusive. Naturelle car reconnaître un individu sur la base de son visage est une tâche que nous pratiquons tous au quotidien, et ce depuis nos premières heures de vie ; et non invasive car, avec la multiplication des caméras de vidéo-surveillance, capturer un visage peut se faire sans le consentement de la personne et de manière simple.

La biométrie a deux finalités : l'identification (1:n) et l'authentification (1:1). Avec les visages, on parle alors de reconnaissance faciale (1:n) et de comparaison faciale (1:1).

Il apparaît donc tout naturel de vouloir en faire une méthode phare d'identification en sciences criminelles. Pourtant, déterminer si le visage d'un auteur d'infraction et celui d'un suspect connu décrivent la même personne est un exercice très difficile qui passionne les chercheurs depuis plus de trente ans.

Cette étude a pour but de lister les préconisations formulées par la communauté scientifique (monde de la recherche et groupes d'experts en reconnaissance faciale) et d'organiser la mise en conformité de la méthode d'essai en comparaison de visages de l'IRCGN.

A court terme, par le biais d'un partenariat avec le laboratoire de biométrie de l'UPEC, nous avons l'intention de développer un outil d'aide à la prise de décision, permettant de réduire la subjectivité des analyses et d'augmenter la répétabilité entre experts. Nous envisageons également rapidement une mise à jour du programme de formation des examinateurs, en introduisant le "Glasgow Face-Matching Test" comme pré-recquis et en identifiant des cursus d'enseignements répondant aux recommandations de la communauté scientifique en la matière.

Pour une évolution majeure à plus long terme, un doctorat a été initié en novembre 2017 avec pour ambition d'utiliser les modèles 3D de visages pour s'affranchir des difficultés liées à la pose des visages. Les premiers résultats sont encourageants.

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...