Etude des performances d'un chien spécialisé dans la Recherche de Produits Accélérateurs d'Incendie et confirmation par analyses chromatographiques

Mots clefs

 Chien RPAI - Produits accélérants - Matrices interférentes - Confirmation analytique

Résumé

C’est le meilleur ami de l’Homme. Depuis des siècles, le chien fait partie intégrante de notre société. Il a été rapidement domestiqué et employé pour la chasse ou encore pour monter la garde.  En 1945, les premiers chiens font leur apparition au sein de la Gendarmerie Nationale avec des missions d’attaque, de guet ou de défense. Au fil des années, de nouvelles technicités telles que la recherche en avalanches ou la recherche de produits stupéfiants ont vu le jour. Ce n’est qu’en 2006 que la Gendarmerie Nationale commence à former des chiens à la recherche de produits accélérateurs d’incendie (RPAI).

Après une quinzaine d’années d’existence de la spécialité, cette étude a pour but d’essayer d’évaluer les performances d’un chien RPAI. Pour ce faire, des équipes cynophiles ont volontairement participé à des séries de tests sur le terrain. Afin de réaliser les tests dans les conditions qui se rapprochent le plus possible des conditions réelles dans lesquelles évoluent ces binômes maître de chien/chien, l’étude a été réalisée avec plusieurs produits accélérants (l’alcool à brûler, le supercarburant et le gazole) et avec plusieurs matrices interférentes couramment rencontrées (la paille, la terre avec des végétaux, la bâche, les cendres). Les prélèvements ont ensuite fait l’objet de confirmations par des analyses chromatographiques.

Malgré des variabilités propres aux chiens, les résultats des tests réalisés avec deux chiens RPAI restent homogènes et bien supérieurs aux résultats observés au laboratoire.

 

2021

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...