Fraudes à la carte bancaire, quelles sont-elles ? Comment se protéger et comment réagir ?

Les fraudes à la carte bancaire et le vol de données peuvent arriver dans la rue, chez un commerçant et même à la maison. Les arnaqueurs ne cessent de perfectionner leurs techniques. Aujourd’hui, par exemple, plus besoin de voler une CB pour la pirater… Il nous faut donc rester vigilants -surtout en période de soldes où nous avons tendance à faire chauffer davantage notre CB ! Nos conseils, nos solutions ici..

fraude CBweb

name

fraude CBweb

caption

image

tags

publish_date

Les fraudes à la carte bancaire et le vol de données peuvent arriver dans la rue, chez un commerçant et même à la maison. Les arnaqueurs ne cessent de perfectionner leurs techniques. Aujourd’hui, par exemple, plus besoin de voler une CB pour la pirater… Il nous faut donc rester vigilants !

La carte « sans contact »

Aujourd’hui les nouvelles cartes bancaires sont dotées de la technologie « sans contact » RFID ou NFC (= Near Field Communication ou communication dans un champs proche, via un smartphone dernière génération). Il faut avouer que payer sans composer de code, ou sans retirer d'argent dans un distributeur, est quand même bien pratique mais c’est risqué. Les informations contenues sur la puce dune CB peuvent être subtilisées à notre insu. En effet, un fraudeur équipé d’un lecteur NFC peut lire ces infos juste en passant quelques secondes à côté de nous.

Sachant que le nombre de cartes « sans contact » ne cesse de croître, les délits au sans contact risquent donc de devenir bien réelles. Cependant, -pour l’instant- ces arnaques aux paiements NFC sont très rares. Et en cas d'attaque, la loi impose à votre banque de vous dédommager dans les plus brefs délais (sauf si elle réussit à démontrer que vous avez été "négligent dans la conservation de vos données bancaires", bien entendu).

Nos conseils :

> D’une manière générale, dotée ou pas de cette puce « sans contact », ne quittez jamais de vue votre carte bancaire ou ne la laissez jamais visible ; une personne peu scrupuleuse pourrait en faire une photographie…

> Sur Internet, vérifiez systématiquement s’il s’agit bien d’une page de paiement sécurisé (httpS) avec l’icône du cadenas sur la barre d’adresse du navigateur et que l’orthographe du nom du site vendeur est parfaitement identique à celui indiqué sur la page de paiement.

Renseignez-vous également sur la réputation du commerçant en ligne. (en appelant le service client par exemple ou en jetant un œil sur les mentions légales obligatoires en bas de page).

>Ne divulguez pas les informations inscrites sur votre carte par correspondance : ni par courriel, ni par téléphone, ni par tchat.…

Nos solutions

> Vous pouvez demander à votre banque une protection de paiement :

La protection de paiement en ligne, est l’arme ultime pour sécuriser votre carte bancaire. Elle permet de demander une confirmation de transaction ou de limiter l’accès à votre carte bancaire.

  • La protection la plus courante, est la confirmation par sms. Pour chaque achat en ligne que vous ferez, vous recevrez un SMS avec un code qu’il faudra rentrer après la transaction pour valider celle-ci. Toutes les banques proposent en principe ce mode de protection.
  • L’option « cryptogramme dynamique  » est une solution innovante et complémentaire contre la fraude, disponible sur toutes nos cartes, elle vous offre une expérience d’achat encore plus sécurisée et sereine.
2 objets malins pour protéger notre carte bancaire :

>Le sticker sécuritaire : apposé sur le cryptogramme au dos de la carte, il permet de masquer les 3 chiffres (le fameux CVV) qui, associés au numéro de carte permettent toutes les transactions.

Notre conseil quand on opte pour ce petit autocollant : mémoriser les 3 chiffres avant de le masquer.

> L’étui protecteur dondes : ce super « bodyguard » pour carte bancaire empêche le piratage de la puce de n’importe quelle CB.

Un étui protecteur dondes labellisé « anti-RFID » bloque à 99,99% le passage des ondes RFID.

A noter : l’étui anti-RFID existe également en version portefeuille pour sécuriser tous nos documents (les nouveaux permis et passeports).

Ces étuis sont en vente un peu partout mais pas de panique…

Un morceau de papier aluminium tiré de votre cuisine pourrait éventuellement faire l’affaire !

> En cas de doute ou de fraude à la carte bancaire :

1 - Contactez votre banque pour faire opposition sur la carte.

2 - Allez sur la plateforme nationale PERCEVAL >>> cliquez ici (avec tuto)

 
900 724 transactions frauduleuses
représentant plus de 93,5 millions d’euros de préjudices
.

Ā noter : « PERCEVAL » est une plate forme interministérielle de recueil des transactions frauduleuses rapportées par les victimes d’achats et destinées à identifier les mis en cause.

Cette plate forme est gérée par une équipe du Service central du renseignement criminel de la Gendarmerie nationale (SCRGN).

Document(s) lié(s):

Actualités


EUROPOL et SCRCGN une collaboration active et fructueuse

Une délégation de 16 officiers du SCRCGN conduite par le général...

Les produits de marquage codés au service de la santé

Dans le cadre de la pandémie Covid 19, les experts de l'IRCGN ont apporté...

Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"