Les enquêteurs du C3N démantèlent une structure criminelle

Le 31 janvier 2019, trois chefs d’entreprise originaire de la région lyonnaise ont été mis en examen dans le cadre d’une affaire d’escroquerie informatique suivie par le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N).

Cette affaire de cybercriminalité est suivie depuis mars 2018 par la section de lutte contre la cybercriminalité du parquet de Paris. Cette affaire a été repérée par la plateforme cybermalvaillance, qui a transmis le signalement aux cybergendarmes.

Le mode opératoire des suspects a été analysé par le C3N sous tous les angles afin de comprendre le fonctionnement de ces cybercriminels. En effet, les enquêteurs ont filé pendant plusieurs mois les suspects sur la toile afin de connaitre les techniques utilisées dans cette arnaque au faux support téléphonique.

Lorsque les victimes naviguaient sur internet, elles voyaient apparaître une fenêtre d’alerte bloquant leur ordinateur. Elles étaient alors invitées à contacter un numéro s’affichant à l’écran et étaient ensuite mises en relation avec un pseudo-technicien. Après une phase de mise en confiance, le technicien prenez à distance l’ordinateur afin de le réparer. A l’issue de son intervention, l’individu réclamait le règlement par virement ou par carte bancaire d’une somme comprise en 200 et 500€. L’utilisateur recevait ensuite une facture.

Le colonel Nollet, chef du C3N, a expliqué dans plusieurs interviews que le système faisait peur et obligeait ceux qui naviguaient à appeler rapidement. Alors qu’il suffisait simplement d’éteindre son ordinateur et de le rallumer sans aucun dommage, plus de 8 000 personnes ont été arnaquées.

L’enquête du C3N a duré 9 mois et a permis de révéler l’arnaque au grand jour. Ce type d’escroquerie n’est pas nouveau, mais aucune poursuite n’avait pu être engagée jusqu’à ce jour.

Voici une liste non exhaustive des articles mentionnant cette affaire :

L’essor - France Info - Le Figaro LCI - Le progrès - Le monde - France 3 -

Actualités


EUROPOL et SCRCGN une collaboration active et fructueuse

Une délégation de 16 officiers du SCRCGN conduite par le général...

Les produits de marquage codés au service de la santé

Dans le cadre de la pandémie Covid 19, les experts de l'IRCGN ont apporté...

Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"