La coopération entre l'UGIVC et la DVI Belgium est mise à l'honneur

Blue Minds votre revue Police et société est une revue périodique destinée aux membres du Circle of Police Leadership mais il est également destiné à tout responsable au sein de la police, et à chacun et chacune s’intéressant à la police et à son lien avec la société.

Dans le numéro de novembre 2018, un article est consacré aux liens anciens entre l’unité gendarmerie d’identification des victimes de catastrophe (UGIVC) et la Disaster Victim Identification Belgium (DVI Belgium). En effet, dans le cas d’une catastrophe de grande envergure, ces deux unités sont en mesure de projeter rapidement sur zone un détachement afin de participer aux opérations d’identification de victimes.

Depuis l’accident aérien du Mont Sainte-Odile en Alsace le 20 janvier 1992, l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) a créé une unité spéciale : l’UGIVC. De son côté la Belgique a créé en 1986, la DVI au sein de sa Gendarmerie, suite à l’explosion d’un camion-citerne dans un camping à los Alfaques en 1978. En effet, ces deux accidents, sont une prise de conscience que l’identification d’un grand nombre de victimes demande une approche spécialisée et internationale.

Depuis leurs créations, ces deux unités entretiennent des échanges réguliers qui ont débuté dans les années 200, lors des sessions de formation des techniciens en identification criminelle (TIC). En 2002, l’IRCGN organise un séminaire européen d’entomologie légale auquel participe une future membre du DVI Belge. Lors d’un exercice organisé par la Belgique, l’UGIVC rend visite à ses homologues belges. Les contacts deviennent donc réguliers entre les Belges et les Français notamment grâce à l’European Association for Forensic Entomology.

Depuis ces premiers échanges, les échanges entre les deux pays sont réguliers et tendent petit à petit vers une coopération dans les pays de l’Europe notamment grâce à l’initiative de la DVI belge : la création d’un groupe de travail DVI CEPOL. Cette initiative aboutit à la création d’un réseau informel d’experts DVI européens.

Pour retrouver plus d’informations sur les liens entre l’UGIVC et la DVI Belge, vous pouvez retrouver l’article « L’identification de victimes de catastrophe : la coopération belgo-française » du numéro de novembre 2018 de Blue Minds à la suite de cet article.

Document(s) lié(s):

Actualités


EUROPOL et SCRCGN une collaboration active et fructueuse

Une délégation de 16 officiers du SCRCGN conduite par le général...

Les produits de marquage codés au service de la santé

Dans le cadre de la pandémie Covid 19, les experts de l'IRCGN ont apporté...

Les experts du PJGN à Satory pour l’Edition spéciale du 14 juillet sur France2

VU SUR FRANCE 2 : " Reconstitution d'une scène de crime en direct"