Le PJGN : Un Pôle OR Normes au cœur de la normalisation volontaire des pratiques criminalistiques !

Le PJGN, au travers du lieutenant-colonel Frédéric Brard, chef-adjoint de la Division Criminalistique, Identification Humaine de l'IRCGN, s'est vu récompensé de son engagement et de ses travaux en ayant été retenu comme finaliste du concours des Trophées Or Normes AFNOR 2022 dans la catégorie « Une numérisation de confiance et responsable ». La cérémonie de remise des récompenses s'est tenue à la Grande galerie de l'évolution du Musée d'histoire naturelle à Paris Jeudi 13 octobre 2022. Voici le détail des travaux exposés...

Engagé depuis plus de 10 ans dans la normalisation volontaire aux côtés de l’AFNOR, du CEN et de l’ISO, le lieutenant-colonel Frédéric Brard, adjoint au chef de la division criminalistique Identification Humaine de l’IRCGN, préside la commission de normalisation AFNOR XA51 SSR sur les sciences criminalistiques depuis 6 ans et participe aux travaux de la commission depuis sa création. Il représente également la France au niveau international à l’ISO TC 272.

Trois types de travaux sont menés ou initiés par la commission dont certains ont déjà donné lieu à publication :

1- l’établissement des premières normes criminalistiques internationales transverses de la série ISO 21043 dont deux (ISO 21043-1 et 21043-2) ont été publiées en 2018 et trois sont en cours de finalisation ; Ces normes couvrent la gestion de la trace de sa collecte sur la scène de crime à sa destruction, l’analyse, l’interprétation des résultats et les rapports d’expertise.

2- la sélection et la définition de termes forensiques généraux et spécifiques des domaines d’expertise en utilisant une approche novatrice en normalisation reposant sur l’IA et l’exploration lexicale ;

3- la spécification des exigences relatives aux critères d’inclusion et de comparaison des fichiers photos et images vidéos utilisés aux fins d’identification humaine par comparaison dentaire (2022).

La normalisation en criminalistique mais pour quoi faire ?

Dans un monde où la délinquance n’a plus de frontières et où le numérique a bouleversé nos modes de vie et ainsi ouvert un champ nouveau extraordinaire aux délinquants, la lutte contre la criminalité et notamment dans le cyberespace doit être la plus efficace possible. Pour ce faire, de nouveaux outils sont développés en permanence, tant au sein de l’IRCGN qu’au sein du SCRCGN, ce qui génère de nouveaux besoins d’harmonisation et de compréhension. En effet, les différents acteurs et les différents états doivent se faire confiance pour coopérer de manière optimale. La confiance c’est justement ce qu’apporte la normalisation des pratiques. En définissant un nombre minimum d’exigences appliquées par tous et comprises de tous, quelle que soit la discipline, chaque état et chaque personne intervenant dans le processus de gestion de la trace et donc de la preuve connaît et reconnaît la qualité des actions de l’autre. La normalisation c’est donc la clé d’une compréhension réciproque et d’une coopération harmonieuse au service de la justice et du justiciable.

 

En savoir plus sur les Trophées Or Normes

Photo : Finalistes des Trophées Or Normes 2022 (LCL Brard en costume bleu ciel)

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...