Val-d’Oise. Les gendarmes du Pjgn donnent des ordinateurs aux enfants placés

Afin de permettre aux jeunes placés et confinés de suivre leurs scolarité à distance, le pôle judiciaire fait don de ses ordinateurs destinés à être remplacés.

Le 16 Avr 20 à 16:34 Actu.fr et La Gazette Par : Thomas HoffmannLa Gazette du Val d'Oise

Des ordinateurs derniers cris donnés, plutôt que de les jeter, afin de permettre à des jeunes en placement judiciaire de poursuivre leur scolarité en période de confinement. Telle est l’opération menée par le Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (Pjgn) installé à Pontoise (Val-d’Oise).  Ces deux dernières semaines, les gendarmes ont ainsi déjà livré dix-huit ordinateurs à des associations valdoisiennes s’occupant d’enfants placés. 

Ordinateurs reconditionnés

Alors que les gendarmes du pôle d’expertise voué à la criminalistique et à l’intelligence judiciaire renouvellent chaque année leur parc informatique pour rester à la pointe de la technologie et assurer la sécurité des données, ils ont décidé de distribuer leurs anciens ordinateurs après les avoir, bien sûr, totalement reconditionnés, effaçant toutes les données sur le disque dur.

Organisant des dons tout au long de l’année au profit des écoles  (57 ordinateurs depuis la rentrée 2019, Ndlr), la fermeture des établissements dû fait de la crise sanitaires a poussé le Pjgn à agir différemment afin de continuer à aider les jeunes qui ne peuvent pas suivre leurs cours faute de matériel.

« Des ordis pour nos enfants » 

Les gendarmes se sont ainsi connectés à la plateforme « Des ordis pour nos enfants », qui est destinée aux entreprises disposant d’ordinateurs non utilisés à en faire don à l’Aide Sociale à l’Enfance pour permettre aux enfants d’avoir accès à du contenu éducatif dans le cadre du confinement lié à l’épidémie de Covid-19. Les gendarmes ont ainsi constaté que trois structures valdoisiennes étaient candidates.

Le 29 mars, six ordinateurs ont été donnés à l’association La Vie au Grand Air – Priorité Enfance basée à Pontoise. Ces ordinateurs servent désormais à de jeunes collégiens pour leurs travaux scolaires. Mardi 7 avril, le pôle protection de l’enfance de l’association Hevea à Jouy-le-Moutier s’est vu remettre cinq appareils au profit de jeunes âgés de 16 à 18. Enfin, jeudi 9 avril, 7 ordinateurs ont été livrés à la Maison d’enfants à caractère social(Mecs) gérée par la Fondation Opej de Saint-Ouen-l’Aumone.

« Garder un lien avec leur famille » 

Nous n’avions pas les moyens matériel ni logistique pour permettre aux enfants de suivre leur scolarité, explique la direction de la fondation. Si nous pouvions assurer le matin les cours des primaires en récupérant et en imprimant les devoirs sur nos ordinateurs, les adolescents scolarisés au collège et au lycée devaient tourner sur les quelques postes que nous avions. Ce n’était vraiment pas évident pour eux. L’intérêt d’avoir sept ordinateurs supplémentaires nous a permis de mettre en place une salle informatique où chacun puisse avoir accès à un poste et ainsi à ses cours. Ça nous facilite aussi notre organisation pour les accompagner et les aider. »

Outre la continuité de leur scolarité, cela permet aussi aux 30 enfants de 5 à 18 ans  » de garder un lien avec leur famille et d’éviter une rupture totale, ainsi que de voir ce qu’il se passe à l’extérieur », souligne la direction de la fondation qui va pouvoir prochainement bénéficier d’ordinateurs supplémentaires grâce aux aides allouées par le Département.

Nous aurons ainsi deux portables qui vont donner la possibilité aux lycéens de travailler individuellement. »

Du côté du Pgjn, d’autres dons d’ordinateurs sont à venir. La semaine dernière, il leur restait ainsi une dizaine d’ordinateurs à reconditionner avant de les offrir à des associations.

>> Lire l'article sur Actu.fr

-------

Télécharger l'article paru dans la Gazette du Val-d'Oise :

Document(s) lié(s):

Actualités


Un accident mortel avec délit de fuite élucidé en moins de 24 heures

Vendredi 28 août, dans le nord de la Charente, un chauffard percute deux...

Equidés mutilés : le commandant du SCRC sur BFM

Lundi 21 septembre 2020, le colonel Bouillie commandant le service central...

Opération de recrutement au PJGN

Le mercredi 23 septembre 2020, le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale...