Participation du PJGN au séminaire "lutte contre les violences faites aux femmes"

A l’occasion de la journée de la femme, le ministère de l’intérieur a organisé un séminaire des référents sur le thème des femmes victimes de violences. Cette journée était l’occasion de poursuivre la prise de conscience des violences faites aux femmes et de partager les bonnes pratiques pour mieux traiter ces violences.

Ce séminaire s’articulait autour de deux grands axes : Comment constituer et faire fonctionner les réseaux ? Comment libérer et mieux prendre en compte la parole des femmes ? Le séminaire a débuté par un discours d’ouverture de M. Mirmand Christophe, préfet, secrétaire général du ministère de l’Intérieur, haut fonctionnaire pour l’égalité des droits.

Table ronde n°1 : Comment constituer et faire fonctionner les réseaux ?

Cette table ronde abordait notamment l’hébergement d’urgence et la mise en sécurité des femmes victimes et de leurs enfants ainsi que la prise en charge médicale et médico-judiciaire. Plusieurs intervenants ont été conviés afin de présenter leurs actions.

Lors de celle-ci, le lieutenant-colonel BRICHE Grégory, chef de la division criminalistique Physique Chimie (DCPC) de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) a présenté le programme d’accompagnement des victimes d’agressions sexuelles (AVAS) ainsi que la mallette MAEVAS : Mallette d’aide à l’Accompagnement et à l’Examen des Victimes d’Agressions Sexuelles

 Cette mallette mixe l’aspect criminalistique (aide aux enquêteurs) et l’aspect aide à la victime (références des associations d’aide aux victimes). Diffusée dans les unités de gendarmerie dans la zone desquelles on ne trouve pas toujours d’UMJ, elle permettra ainsi de réduire les inégalités territoriales. Elle pourra également être déployée tant outre-mer que dans les prisons.

A l’issue de ce premier échange, plusieurs conseils ont été donné aux référents : avoir à cœur de connaître les acteurs et les dispositifs, resserrer les liens entre les intervenants, créer une synergie entre les autorités administratives et judiciaires, faire preuve de simplicité dans l’action, et persévérer dans l’action car sur ce genre d’urgence on ne peut pas attendre.

Table ronde n°2 : Comment libérer et mieux prendre en compte la parole de la femme ?

 Cette table ronde a permis de faire un point sur le portail de signalement, le 39-19, les formations conjointes magistrats/officiers de police judiciaire ainsi que la convention de partenariat entre le ministère de l’Intérieur, la FNSF et la FNCIDFF signée pour l’occasion.

 Différents intervenants étaient invités à prendre la parole dont madame MOIRON-BRAUD Elisabeth, magistrate, secrétaire générale de la MIPROF qui a ouvert la table ronde en rappelant que malgré tous les dispositifs législatifs et judiciaires, on bute toujours sur la question de la libération de la parole des victimes. Ce constat oblige à poursuivre les efforts entrepris pour que plus aucune atteinte ne reste impunie.

L’officier adjoint à la prévention du groupement du Cher, le Chef d’escadron MARTIN Jean-Yves est également intervenu en mentionnant le rôle particulier tenu par la brigade de protection des familles dans le département, à savoir s’occuper de la prévention mais aussi du suivi des procédures judiciaires.

Une présentation du portail internet de signalement des violences sexuelles et sexistes a ensuite été faite conjointement par la gendarmerie et la police nationales.

La journée s’est clôturée par un discours du secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’intérieur, Laurent Nunez, qui a d’ailleurs cité la mallette MAEVAS.

Vous pouvez retrouver en PDF l’ensemble du programme de ce séminaire.

Actualités


Un accident mortel avec délit de fuite élucidé en moins de 24 heures

Vendredi 28 août, dans le nord de la Charente, un chauffard percute deux...

Equidés mutilés : le commandant du SCRC sur BFM

Lundi 21 septembre 2020, le colonel Bouillie commandant le service central...

Opération de recrutement au PJGN

Le mercredi 23 septembre 2020, le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale...