La session ENI de Juin 2020

Régulièrement, l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale forme de nouveaux experts. Cette qualification, propre à l'Institut, est le résultat de la validation de plusieurs objectifs :

  • plusieurs dossiers réalisés sous supervision technique,
  • une semaine de formation axée sur la déposition d’expert au tribunal
  • une étude technique soutenue devant un jury
  • une simulation de déposition au tribunal.

 

Après le déconfinement, de nouveaux experts ont pu être évalués.

 

Au nombre de six, ils sont issus de plusieurs domaines expertaux :

  • Chimie analytique,
  • Empreinte génétique non humaine,
  • Empreinte génétique humaine,
  • Fraude documentaire,
  • Fixation de scène de crime.

 

Pour en savoir plus, ci dessous, trois profils d’experts institut :

 

Également Docteur, la nouvelle experte en empreinte génétique non humaine, a travaillé sur les changements climatiques dans le génome de différentes espèces de drosophiles forestières ou savanicoles. Ces espèces ont notamment été identifiées génétiquement. En effet, la signature des expansions et des diminutions des populations de ces espèces en lien avec les phases d'expansion et de régression des écosystèmes dans lesquels elles vivent a été retrouvé.

 

L'Expert de l'unité Analyses chimiques-Environnement du département Environnement-Incendie-Explosif est spécialisée en spectrométrie de masse haute résolution couplée à la chromatographie liquide. Elle développe sur ces appareillages de pointe des méthodes d'analyse de substances polaires de nature diverse tels que les sucres, les détergents ou les pesticides. L'expert s'est particulièrement penchée sur la caractérisation de produits chimiques inconnus en créant une stratégie d'analyses exhaustive et performante. Cette compétence nous permet d’œuvrer chaque jour à la manifestation de la vérité dans différents dossiers d'agressions sexuelles, de violences aggravées, de recherche de substances nuisibles, de dénaturation de scènes d'infraction, de pollution, ou encore lors de levées de doute sur des lettres ou colis suspects (Biotox Piratox).

 

Enfin, le nouvel expert du département Signal Image Parole est spécialisé dans la modélisation 3D par scanner laser et drone de scènes de crime ou d’accident de grand ampleur. Il a étudié l’emploi et l’optimisation des fonctions d’un nouveau scanner laser, d’une gamme différente de ceux actuellement utilisés. Ses recherches ont permis de mettre en évidence les spécificités de ce matériel innovant et de ses performances notamment dans le domaine de la modélisation de scènes dégradées. Étoffant ainsi la flotte des appareils déjà utilisés par le service, il ouvre la voie à de nouvelles conditions d’utilisation pour la réalisation de constatations en toutes circonstances.

Actualités


Le puzzle macabre de la gendarmerie scientifique après les crues du 2 octobre

"Plus le temps passe, plus ça se complique": à Nice, les scientifiques...

Tempête Alex : la mission de l'UGIVC

Après le passage de la tempête Alex dans les vallées de la Roya...

Tempête Alex : Projection de l'UGIVC

L’unité d’identification de victimes de catastrophe #IRCGN a...