L'IRCGN présente ses innovations à Milipol Paris 2019

Milipol est LE salon mondial de la sécurité et de la sûreté intérieur des Etats. Pour cette 21ème édition, il s'est tenu à Paris du 19 au 22 novembre, au Parc des Exposition de Villepinte.

 

Ce salon est l'occasion pour les professionnels de la sécurité du monde entier de se réunir. Il a regroupé cette année une centaine d'exposants et plus de 30 000 visiteurs de plus de 150 pays y étaient attendus.

Lors de l'édition de 2017, l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale a eu l'occasion de présenter au Ministre de l'Intérieur en fonction, M. Gérard Collomb, le dispositif GendSag. Ce dernier a également pu tester le dispositif de réalité virtuelle du département Signal Image Parole. Pour revoir les photos de cet évènement, cliquez ICI.

Cette année, l'IRCGN présentait trois autres innovations majeures à l'actuel Ministre de l'Intérieur, M. Christophe Castaner.

Si vous êtes passés par nos stands, vous avez ainsi pu découvrir, ou redécouvrir le système TACS, Toolmarks Analysis Comparison System.

 

Il a notamment été présenté lors du Forum International de la Cybersécurité en février dernier. Ce système optique permet de visualiser et de capturer des images en haute résolution des traces laissées par un outil sur un support plus mou avec lequel il a été mis en contact. Il est développé par l'unité d'expertise "Traces Manufacturées" du département Micro Analyse.

Ce département est également un des acteurs du projet Shuttle, Scientific High-throughput and Unified Toolkit for Trace analysis by forensic Laboratories in Europe.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à retrouver tous nos articles sur le projet ICI.

Cette année encore, le département Signal Image Parole était présent. Ce fut l'occasion pour eux de présenter le logiciel PHIDIAS.

Ce logiciel s'appuie sur des logiciels de photogrammétrie 3D et a spécialement été créé pour aider les unités de terrain. Cela leur permet d'y importent directement leurs photographies (de scène de crime, d'objets,...) et d'en obtenir un modèle en trois dimensions comme le montre la photographie suivante :

Ils sont ainsi capables de les visualiser sous tous les angles et de réaliser des mesures.

Enfin, l'IRCGN était également présent afin d'expliquer ce qu'est l'empreinte olfactive et en quoi consiste ce projet développé au sein du département Environnement Incendies Explosifs. Vous pourrez retrouver toutes les informations disponibles sur le sujet ICI.

Actualités


Un accident mortel avec délit de fuite élucidé en moins de 24 heures

Vendredi 28 août, dans le nord de la Charente, un chauffard percute deux...

Equidés mutilés : le commandant du SCRC sur BFM

Lundi 21 septembre 2020, le colonel Bouillie commandant le service central...

Opération de recrutement au PJGN

Le mercredi 23 septembre 2020, le Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale...