Division du Renseignement (DR)

Cette division est aujourd’hui composée de 33 analystes et 7 ingénieurs.

Historique

historique DRhistorique DR

Missions

1. La division du Renseignement (DR) a pour mission de rechercher et d'élaborer le renseignement criminel par l'animation d'un réseau de capteurs.

2. L'analyse et l'évaluation de menace permettent d'optimiser la capacité d'anticipation opérationnelle des services et d'appréhender la délinquance de masse ou organisée de manière pro-active, sur l'ensemble du spectre criminel :

Criminalité organisée

Cybercriminalité

Traite des êtres humains

Trafic d'armes

Trafic de véhicules

Trafic de stupéfiants

Blanchiment

Délinquance d'appropriation

3. La DR développe des outils de traitement de la donnée de masse, dans le respect des cadres juridiques et en s'appuyant sur des techniques à la pointe de l'innovation.

Organisation

La DR comprend trois départements :

1. Le département d’Analyse Stratégique (DAS) qui élabore le renseignement criminel à des fins stratégiques (analyse de la criminalité, évaluation de la menace)

2. Le département Recherches (DRE) qui élabore un renseignement à des fins d’orientations opérationnelles (détection et analyse de phénomènes criminels, de modes opératoires, de réseaux de personnes.

3. Le département Sciences de la donnée (DSD) qui développe des outils nécessaires à l’exploitation du renseignement.

Projets

La DR développe des outils d’analyse décisionnelle qui permettent d’identifier les « traits caractéristiques » de la criminalité et d’anticiper une partie de son évolution. Ces outils fournissent une vision globale des évolutions criminelles à l’échelle nationale et départementale (géolocalisation des prédictions sous forme de carte de chaleur).

Partenariats

La DR participe au développement du renseignement criminel en gendarmerie en entretenant des collaborations avec des partenaires institutionnels, privés et académiques.

Elle entretient des relations étroites de partage de renseignement avec les unités de recherche (SR, officies centraux) au niveau national et avec Europol et Interpol au niveau international.

La DSD participe à des projets de l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) dans un cadre européen.

Formation

Analyse SOINT : exploitation des données accessibles en sources ouvertes

Stage CEPOL : dispensés par l’UE

Formation technique d’informatique spécialisée

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux Covid-boxes au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...