Le laboratoire mobile d’analyses ADN : LABADN

Innovation de l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGNTM), le LABADN est un dispositif d'analyses génétiques rapide et projetable en tout point du territoire français, en métropole et en Outre-mer. Il offre, sous réserve de conditions d'emploi strictement limitées, la possibilité de réaliser des analyses ADN aux fins de détermination de profils génétiques hors du périmètre du laboratoire conventionnel, sans préjudice de qualité et de fiabilité des résultats.

Description du LABADN

Projetable au plus près de scènes de catastrophes, de scènes de crime complexes, ou du lieu de regroupement d'une pluralité de personnes gardées à vue, le LABADN permet aux magistrats et aux enquêteurs d'obtenir rapidement des résultats génétiques.

Dans le cadre d’une projection autonome, le laboratoire mobile de type fourgon est entièrement équipé pour répondre aux normes et aux procédures de travail en vigueur dans le domaine et a été conçu pour satisfaire aux exigences de la norme internationale ISO/CEI/17025 (norme internationale qui spécifie les « exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais », rédigée par l’ISO et la CEI en 2005). Selon la situation dans laquelle il est employé, le laboratoire mobile peut être accompagné d’extensions modulables.

Le LABADN équipé des 2 extensions modulables

Traitement des échantillons

Il est ainsi possible de réaliser des prélèvements ADN sur des corps ou éléments de corps à identifier directement dans ces extensions modulables connectées au véhicule. Les extensions constituent des zones de travail spécifiques et sont physiquement distinctes les unes des autres. En parallèle, la traçabilité des échantillons est effectuée assurant ainsi le suivi aux différents stades de l’analyse.

   

Prélèvement de traces de sang

  

Une fois réalisés, les prélèvements sont traités au sein du laboratoire mobile, préparés pour l’amplification au sein d’un espace de laboratoire répondant aux normes de qualités requises pour l’analyse ADN. L’amplification et la révélation sont quant à elles effectuées dans une seconde zone distincte de la première. Les échantillons biologiques sont amplifiés à l’aide d’un thermocycleur réalisant des réactions de polymérases en chaîne puis les vingt et un marqueurs génétiques sont testés par électrophorèse capillaire permettant l’établissement d’un profil génétique par l'expert.

Préparation à l’amplification

Un traitement informatique des résultats permet au final d’obtenir le profil génétique de l’échantillon sous forme d’un électrophorégramme. Vingt et un premiers profils génétiques peuvent ainsi être obtenus dans les deux premières heures et les vingt et un autres nouveaux profils génétiques sont ensuite générés toutes les trente minutes offrant une capacité d’analyse ADN haut débit au plus près du lieu des investigations.

Ce laboratoire mobile armé par un expert en génétique et deux techniciens emploie les mêmes équipements et les mêmes méthodes d'essais que ceux utilisés au sein des laboratoires conventionnels. Son utilisation repose sur le dispositif de prélèvements innovant GendSAG breveté par la gendarmerie nationale.

    

Projections opérationnelles

Ce dispositif unique au monde, déjà utilisé avec succès à titre exploratoire lors de la catastrophe de la Germanwings dans les Alpes française en 2015 et breveté par la Gendarmerie Nationale, a été validé en France depuis le 6 janvier 2016 par la commission interministérielle chargée d’agréer les experts habilités à procéder à des missions d’identification par empreintes génétiques dans le cadre de procédures judiciaires et extra-judiciaires. Il a été employé à la demande des autorités judiciaires françaises dans le cadre de l'attentat terroriste de Nice en juillet 2016 et a contribué à l'identification rapide des victimes au plus près du lieu des faits.

Le directeur général de la gendarmerie nationale, le général d'armée Richard Lizurey, a signé le 26 décembre 2016, avec la société nancéienne TRACIP, le contrat organisant le transfert de technologie et les conditions d'industrialisation de ce laboratoire mobile d'analyses génétiques conçu par l'IRCGN.

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...