L'Expertise Décodée


Le lecteur cherchant dans cette rubrique des éléments pour commettre un crime parfait y perdra son temps. Il n'y trouvera aucun élément susceptible d'améliorer quelque mode opératoire que ce soit. Il s'agit d'une limite nécessaire à la vulgarisation entreprise dans cette rubrique, dans un évident souci de cohérence dans la lutte contre le phénomène criminel.

ircgnircgn

Bien qu'illustrant une grande variété de disciplines forensiques, les articles de cette rubrique ont pour point commun de posséder au moins un des quatre critères caractérisant l'IRCGN :

     - la capacité de projection : un expert IRCGN peut se déplacer en tout lieu à tout moment (métropole, outre-mer, international) afin de réaliser des actes techniques, illustrant la mobilité et le principe de subsidiarité en gendarmerie ;

     - la dimension territoriale : en charge de la surveillance de 95% du territoire, la gendarmerie a développé des techniques adaptées à certains phénomènes propres (analyse des corps par étude de faune et flore, accidents de transports collectifs, enfouissements...) ;

     - le traitement transversal des scellés : la présence simultanée sur un plateau pluridisciplinaire permet aux experts d'élaborer en amont une stratégie analytique qui optimise le potentiel d'indice des traces et évite de multiplier les interlocuteurs (et ainsi les délais d'acheminement) ;

     - l'innovation : des projets de recherche expérimentale, parfois pluridisciplinaires, permettent aux experts d'élaborer des méthodes à l'aide de matériels et savoir-faire dont la combinaison produit des effets impossibles à obtenir d'une seule et même technique.

Ainsi la détection, à l'aide d’équipements spécifiques, de traces (empreintes, fibres, fichiers, résidus, ......)  par les techniciens en identification criminelle (TIC), va leur permettre de les prélever (tout en les protégeant) et de les placer sous scellés (traçabilité au profit de la justice) afin qu'elles deviennent des indices, qui seront exploités au laboratoire, et dont le résultat scientifique de l'expertise, sera intégré au dossier judiciaire par l'enquêteur ou le magistrat, afin de transformer juridiquement cette trace en preuve, matérialisant, ou non, une infraction, à charge ou à décharge du mis en cause.

9 août 2016

Identification

9 août 2016

Reconnaissance

9 août 2016

Analyse Chimique

9 août 2016

Sciences Physiques

9 août 2016

Analyse Numérique

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux Covid-boxes au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...