Département Informatique-Electronique (INL)

Créé en 1992, le département informatique électronique couvre l’ensemble des domaines d’expertise liés à la preuve numérique.

Le Département informatique-électronique (INL) traite de la preuve numérique sur tous types de supports, en particulier sur les disques durs et les téléphones portables. Assurant des expertises judiciaires et des examens scientifiques au profit des magistrats et des enquêteurs, il est également en mesure de les assister sur le terrain ou à distance, lors de perquisitions ou d’auditions en milieu complexe.

Intervenant dans de nombreuses formations en rapport avec le domaine des technologies numériques pour la gendarmerie comme pour d’autres administrations, il requiert un haut niveau de qualification de la part des personnels qui le composent. Les ingénieurs et techniciens qui y servent sont ainsi astreints à une remise à niveau permanente et à une veille technologique constante. Le département développe également des liens riches et fructueux avec de nombreuses organisations internationales (Interpol, Europol, ENFSI, etc.). Le département est structuré en quatre unités d’expertises :

     - extraction de données

     - traitement de l’information

     - réseaux et télécommunications

     - soutien opérationnel.

 

   

Extraction de données

L’unité d’expertise « extraction de données » prend en compte les scellés de l’ensemble du département, réalise des copies bit à bit des supports numériques et assure l’expertise des fraudes relatives aux cartes à mémoire (cartes à puce, cartes à piste magnétique). Lorsque les supports sont défectueux, l’unité a en charge la réparation et la récupération des données. Elle procède notamment à la réparation des disques durs et au dessoudage des composants mémoire. Plus généralement, tout système électronique peut être expertisé en vue de comprendre son fonctionnement et son usage ou bien déceler une falsification en vue d’une fraude. La finalité de l’unité est donc de rendre exploitable le contenu des supports pour les unités d’analyse du département.

 

   

Traitement de l’information

L’unité d’expertise « traitement de l’information » a pour mission l’analyse et l’interprétation des données présentes sur des smartphones, des ordinateurs ou tout autre support numérique commun. Concrètement, elle se concentre sur l’exploitation et la recherche avancée de traces d’utilisation ou de fichiers visibles ou effacés de toute nature en rapport avec une utilisation particulière d'un support numérique. L’analyse des téléphones portables et smartphones constitue une part importante de son activité. Cet acte technique peut, par exemple, permettre la récupération des données utilisateurs ou systèmes, visibles ou effacées, habituellement sauvegardées (répertoire téléphonique, liste des appels, SMS, photographies, vidéos, journaux d’événements, etc.).

 

   

Réseaux et télécommunications

L’unité d’expertise « réseaux et télécommunications » a pour mission l’analyse des réseaux informatiques (Internet, Intranet d’entreprises), notamment les tentatives ou la réalisation d’intrusions. En matière de téléphonie mobile, l’unité est en mesure d’établir la liste des relais téléphoniques rentrant en communication avec un téléphone en un point donné ou bien le long d’un trajet. Elle travaille aussi bien en technologie GSM (2G) qu’en UMTS (3G) et LTE (4G).

 

   

Unité de soutien opérationnel

L’unité « soutien opérationnel » a pour missions d’organiser les assistances à perquisitions et d’assurer le suivi de la communauté des enquêteurs en technologies numériques (N-TECH).

Document(s) lié(s):

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...