Workshop "Forensique : les sciences enquêtent"

Le 8 et 9 Octobre dernier, le Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale (PJGN) a accueilli dans ses locaux le workshop « Forensique : les sciences enquêtent ». Ce workshop avait pour objectif de réunir, enseignants, chercheurs et doctorants de l’université de Cergy-Pontoise et de l’école des sciences criminelles de Lausanne pour le dernier module du cycle thématique « Risques, Société et Sécurité » (R2S) débuté il y a maintenant deux ans.

Depuis quelques années l’Université de Cergy-Pontoise (UCP) se penche sur les problématiques de la forensique et plus particulièrement sur une approche méthodologique générale des techniques d’investigation. Dans le but de créer un pôle francophone d’études de la sécurité et des sciences forensiques, l’UCP et le PJGN se sont associés en Septembre dernier afin d’ouvrir deux nouveaux diplômes universitaires dans le domaine des sciences forensiques. L’UCP et le PJGN se sont également rapproché de l’école des sciences criminelles de Lausanne où plusieurs officiers de l’Institut de Recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale ont été formés afin de créer le cycle thématique R2S. Cette création a permis de favoriser les liens et les échanges transdisciplinaires autour de cette thématique.

Afin de clôturer ce cycle, une rencontre tripartite s’est déroulée les 8 et 9 octobre au PJGN. La première journée s’est concentrée autour du workshop « forensique : les sciences enquêtent » visant à exposer aux chercheurs des trois institutions l’avancée des différents travaux de recherche. Pour l’occasion quatre personnels du PJGN sont intervenus afin de parler de leurs projets de recherche :

  • Les sciences du comportement au service de la vérité, le contexte de l’audition
  • L’approche bayésienne de l’interprétation des traces chimiques dans l’empreinte olfactive
  • IOT forensique : identification et classification de la preuve dans l’investigation criminelle
  • Le projet européen Shuttle

La seconde journée a été consacrée à une visite des laboratoires de l’UCP à Neuville dans le 95, puis l’école des sciences criminelles de Lausanne a partagé son expérience dans la création de formations dédiées à la sécurité et aux sciences forensiques.

Cette rencontre a donc permis de resserrer les liens entre les différentes institutions et de clarifier la méthode de construction de l’école, d’identifier les moyens nécessaires pour y parvenir ainsi que de préparer un rétroplanning cohérent et réaliste.

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...