Les députés et sénateurs membre de l'OPECST en visite au PJGN

Le 20 septembre dernier, une délégation de députés et sénateurs, membres de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologies (OPECST), s’est rendu Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale à Pontoise afin de rencontrer les experts de la gendarmerie.

Cette délégation de parlementaires étaient emmenés par son premier vice-président, le député Cédric Villani. Pour ces députés et sénateurs, dont la mission est d’informer le Parlement des conséquences des choix de caractère scientifique et technologique, cette visite était l’occasion de mieux connaître les activités liées à la criminalistique ainsi que le rapprochement judiciaire. Ils ont également pu découvrir les innovations développées par la Gendarmerie Nationale.

OPECSTOPECST

La visite a débuté par une présentation de la recherche et de l’innovation en Gendarmerie. Elle s’est ensuite poursuivi par une brève présentation du PJGN par le commandant du Pôle, le général Patrick Touron. La délégation a ensuite été plongée dans une visite scénarisée qui avait pour synopsis : La brigade locale vient d’être sollicitée pour intervenir sur une propriété dont une dépendance (de type garage) vient d’être incendiée et dont la porte d’entrée principale est ouverte.

La visite débute en salle scène de crime, afin d’observer la collecte de traces qui peuvent être trouvées sur place. Les unités d’expertise incendie, analyse des traces d’outils, analyse de document et d’écriture, révélation des empreintes digitales et de traces de semelles ainsi que la morpho-analyse de traces de sang et ADN, l’identification humaine et la compatibilité des traces et priorisation sont présentées.

La délégation est ensuite emmenée dans le département véhicules afin de comprendre l’enjeu des transports intelligents, et découvrir comment ce département fait « parler les véhicules ». Elle a poursuivi par le département informatique électronique afin de découvrir les innovations qui permettent de dévoiler les données contenues dans les supports numériques. Enfin, la délégation a terminé la visite par une première conférence sur la cybercriminalité et l’intelligence artificielle. Des domaines clefs leur ont ainsi été présentés.

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...