Signature d'un accord-cadre entre la DGGN et la CPU

Le troisième conseil scientifique de la Gendarmerie nationale, qui s’est déroulé le 31 janvier dernier au quartier des Célestins, a été l’occasion de dresser le bilan de la recherche scientifique de l’Institution mais également de renforcer ses liens avec le monde universitaire. Pour clôturer ce conseil scientifique, le général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale, et le professeur Gilles Roussel, président de la Conférence des présidents d’université, ont signé un accord-cadre promouvant les relations entre la Gendarmerie nationale et les établissements membres de la Conférence.

Cet accord-cadre a pour but de renforcer la coopération en matière de formation et de recherche tant dans les sciences exactes que dans les sciences sociales, et d’ouvrir des opportunités aussi bien pour les enseignants, les chercheurs et les étudiants des universités que pour les personnels de la gendarmerie.

Cet accord-cadre ouvre la voie à des conventions locales d’application qui répondront efficacement à des besoins clairement identifiés et propres à chaque université et service de gendarmerie.

Pour les étudiants et chercheurs de l’université, cela signifie des possibilités accrues d’accès au terrain d’étude et aux données de gendarmerie à des fins de recherche, et pour les enseignants la possibilité d’intervenir au sein des programmes de formation de la Gendarmerie Nationale.

Les personnels de la gendarmerie pourront quant à eux valoriser leurs compétences en intégrant un parcours de formation universitaire classique (licence, master, doctorat) ou spécifique (diplôme universitaire) éventuellement avec le système de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Enfin, ils pourront être associés en tant qu’enseignants à l’offre de formation de l’université partenaire.

Cette synergie des acteurs français de la recherche encourage des actions communes comme par exemple la réponse à des appels à projets nationaux ou européens, l’ouverture de formations diplômantes et l’organisation de manifestations scientifiques.

Cet accord-cadre s’inscrit dans les missions de l’Observatoire national des sciences et des technologies de la sécurité (ONSTS) : faciliter les relations entre la gendarmerie nationale et ses partenaires, actuels et à venir.

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...