Nos experts participent à l'exposition "La Révolution s'affiche"

Les métiers de l'IRCGN sont multiples, et il arrive que nos experts soient sollicités pour des projets atypiques et pour lesquels ils sont très performants !

La preuve en est avec la grande exposition qu'organise l'Assemblée nationale pour le 230e anniversaire de la Révolution française. Cette exposition retrace la période fondatrice de la vie parlementaire et de la citoyenneté en France, à laquelle l'IRCGN est partenaire.

 

  

L’un des experts du département Médecine Légale-Anthropologie-Odontologie de l'Institut a pris part à cette exposition afin de reconstituer le vrai visage au Comte de Mirabeau (1749-1791), homme politique et figure marquante de la Révolution Française.

 

L'exercice de taille, a été effectué à partir des photos en haute résolution du masque mortuaire de l'orateur du peuple, réalisé par le sculpteur Antoine Houdon. Des recherches ont été effectuées par notre expert sur la forme et la couleur de ses yeux pour un rendu réaliste. L’expert s’est ensuite concentré à donner une carnation au masque, accessoiriser avec une perruque de l'époque, ajouter un jabot, et lui avoir « ouvert » les yeux. L'impression de se retrouver face au comte de Mirabeau est saisissante comme le montre la photo.

 

Présentation de l’exposition :

De la réunion des Etats généraux (1789) à l'installation des députés du Conseil des Cinq-Cents au Palais Bourbon (1798), les visiteurs sont appelés à revivre, jusqu'au 15 novembre, de grands moments de cette période fondatrice de la République.

A travers un parcours évoquant les rues de Paris sous la Révolution, le public peut découvrir des affiches révolutionnaires rarissimes, dont certaines n'existent plus qu'à un seul exemplaire connu.

"Le Despotisme marital est debout comme une pierre d'attente", proclame l'une d'elles attribuée à la pionnière du féminisme, Olympe de Gouges, qui réclamait alors le droit de divorcer, pour que les femmes ne restent plus mariées à des hommes "traîtres à la Patrie".

C'est la première fois que cette collection provenant d'un fonds constitué par l'ancien député Portiez de l'Oise (1765-1810) et conservé au Palais Bourbon depuis 1817 est présentée au public.

Seront également exposés des documents historiques originaux, tels que le Serment du Jeu de Paume signé par les députés qui fondèrent l'Assemblée nationale en 1789, le texte de l'hymne national, La Marseillaise, de la main de son auteur Rouget de Lisle (1760-1836), ou encore le compte-rendu du procès de Louis XVI.

L'exposition est gratuite et accessible jusqu'au 15 novembre sur inscription sur le site www.assnat.fr/1789 .

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...