La gendarmerie mise à l’honneur lors de l’ISHI

Le 29ème symposium international en identification humaine s’est déroulé à Phoenix, Etats-Unis, Arizona, du 24 au 27 septembre 2018.

Photographie du Chef d’escadron Sylvain Hubac (gauche), tenant l’écouvillon microFLOQTM Direct, avec le Professeur Bruce Budowle (droite) de l’université du Texas, USA

Ce symposium annuel réuni les personnalités les plus influentes dans le domaine. Il a pour objectif de présenter l’état de l’art ainsi que l’évolution des politiques et des tendances en matière d’analyses ADN réalisées dans un cadre criminalistique. C’est également l’occasion de développer un réseau scientifique international afin de partager les expériences de chacun et de proposer les technologies les plus innovantes au service de l’enquête judiciaire.

C’est dans ce cadre que la gendarmerie nationale a représenté la criminalistique Française en présentant les travaux de recherche et développement relatifs à deux innovations. Le chef d’escadron Sylvain Hubac de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN), docteur et expert en génétique, à ainsi exposé les résultats des travaux de son équipe relatifs à l’écouvillon GendSAG. Cet écouvillon breveté par la gendarmerie nationale et commercialisé par la société COPAN (Italie) sous le nom de microFLOQTM Direct permet l’analyse rapide d’ADN en moins de 2h30. La seconde innovation présentée nommée, GendBones, consiste en un dispositif permettant un prélèvement standardisé et une analyse rapide d’ossements en moins de 2h30 heures également.

Ces travaux ont pour objectif d’élargir la visibilité et les potentialités du laboratoire mobile d’analyses ADN développé par l’IRCGN et commercialisé à l’international par la société française TRACIP.

Photographie du Chef d’escadron Sylvain Hubac (gauche), avec le Docteur John Butler (droite) du National Institue of Standards and Technology (NIST), USA

Ces innovations successives ont un intérêt grandissant de la part de la communauté scientifique internationale car plus de 5% des travaux de recherche présentés par les différents participants étaient relatifs à l’évaluation de l’écouvillon microFLOQTM Direct. Cet engouement a fini par éveiller la curiosité d’un journaliste du Forensic Magazine qui est un des magazines de la presse spécialisée le plus consulté à travers le monde. L’interview du Chef d’escadron Sylvain Hubac relative à deux cas d’utilisation de l’écouvillon microFLOQTM Direct et du laboratoire mobile d’analyse ADN sur des cas concrets est consultable ici.

La représentation active de la gendarmerie au cours de ce congrès a permis de nouer des relations avec des références mondiales telles que le Professeur Bruce Budowle de l’université du Texas (USA) et le docteur John Butler du National Institue of Standards and Technology (NIST), (USA) dont les échanges et les partenariats qui en découleront ne pourront faire qu’accroître les compétences de l’IRCGN et sa renommée internationale.

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...