Projection opérationnelle UGIVC - crash mirage 2000D

Le 9 janvier 2019 vers 11h30, la gendarmerie est avisée de la disparition d’un avion de chasse de type Mirage 2000 D. L’aéronef qui a décollé de la base aérienne (BA) 133 de Nancy-Ochey (54) à 10h08, avec à son bord un pilote et un navigateur officier des systèmes d’arme (NOSA), devait se poser à 11h50 à la BA 116 de Luxeuil-Saint-Sauveur (70), située à environ 150 km.

Dès le 9 janvier, plusieurs débris sont découverts sur la commune de Mignovillard (39 – ZGN), située à 850 d’altitude, à 15 km au sud-ouest de Pontarlier (39 – ZPN).

La SR GAIR, chargée des investigations, sollicite l’engagement de l’IRCGN qui projette 14 militaires composés de 3 experts en modélisation 3D de scène de crime, 2 experts en médecine légale, 1 expert en odontologie, 2 experts en empreintes digitales, 5 experts biologistes armant le laboratoire mobile d’analyses ADN et 1 logisticien.

 

Dès leur arrivée sur place, les militaires de l’IRCGN procèdent dans des conditions climatiques extrêmes et polluées par le crash de l'avion à la modélisation de la zone d'impact et au relevage des premiers fragments humains. L'analyse immédiate des prélèvements ADN au sein du laboratoire mobile a permis de prononcer l'identification formelle du pilote et de la navigatrice en moins de 24 heures.

Actualités


Un nouveau labo mobile et deux covid-box au PJGN

Fort de son expérience en projection sur scène de crise tels que le...

la gendarmerie scientifique répond présent pour préserver la santé des Français

La revue "European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases (2020)...

Un nouvel écusson pour le SCRCGN

La création en 2015 du service central de renseignement criminel (SCRC) en...