Intelligence artificielle : état des lieux des initiatives étatiques

Un article publié le 16/07/2019 par le Dr. Thomas Campbell, président de la société FutureGrasp, réalise un état des lieux par pays des différentes stratégies en matière d'intelligence artificielle. L'ONSTS vous propose un résumé en français de son article, en anglais, disponible au téléchargement sur son site internet.

Avertissement :

L’I.A. étant un domaine en pleine évolution, l’auteur recommande de ne pas accorder plus de 12 mois à son rapport. De plus, l'auteur ne se base que sur les données en libre accès et en langue anglaise.

Contexte général de l’I.A. :

Domaines impactés : société, politique, économie et finance, santé, transports, éducation, défense nationale, sécurité intérieure, armement, justice, etc.

Applications possibles : robotique, médias sociaux, analyse décisionnelle (police prédictive), cybercriminalité, fake-news, surveillance, internet des objets, informatique nouvelle-génération (quantique, neuromorphique, biochimique, etc.).

En matière de sécurité publique : l’I.A. s’applique particulièrement à ce domaine en raison des multiples données à traiter (textes, voix, vidéos, coordonnées géographiques, etc.), il est probable, au vu de la quantité de données, que les nouveaux outils de sécurité publique deviennent dépendants de l’I.A.

4 domaines d’applications spécifiques à la sécurité peuvent être identifiés :

  1. l’analyse et la prédiction ;
  2. la reconnaissance ;
  3. l’exploration ;
  4. la communication.

Un 5ème domaine peut relever des obligations de transparence et de responsabilité algorithmique.

Contexte international :

Sur les 193 pays de l’ONU, seuls 41 pays ont publié des documents relatifs à l’utilisation de l’I.A. et 19 pays ont adopté une stratégie nationale en matière d’I.A.
Les états ont débloqué au total 152 milliards de dollars (env. 135 milliards d’euros) pour l’I.A.

Contexte spécifique par pays (trié par ordre alphabétique en français) :

Allemagne :
« Stratégie du gouvernement fédéral pour l’intelligence artificielle » pour un montant de 6Mds d’€ (2018-2025).

Afrique du Sud :
Pas de plan national, ni de financement.

Arabie-Saoudite :
Pas de plan national mais un investissement financier de 47Mds d’€ dans des grands groupes internationaux. Projet de ville ultramoderne « NEOM » pour un cout estimé à 450Mds d’€.

Australie :
« Stratégie de l’économie digitale » et un financement de 18M d’€ (2018-2021) pour l’I.A. et le machine learning.

Autriche :
Pas de plan national et 1M d’€ de financement (2018-2019) pour l’I.A. Création du Conseil de la robotique et de l’I.A. Production du livre blanc « Smart governance, smart regulation and smart innovation ».

Brésil :
Pas de plan national, ni de financement. Création d’une stratégie brésilienne de transformation digitale sur 4 ans et d’un comité interministériel pour la transformation digitale.

Canada :
« Stratégie canadienne en I.A. » et un financement de 200M d’€. Politique publique très favorable en matière d’IA : le pays accueille de nombreux chercheurs et entreprises de haute-technologie.

Chine :
« Plan pour le développement d’une IA de nouvelle génération », « Plan d’action triennal pour promouvoir le développement d’une industrie de l’I.A. de nouvelle génération » supportés par un financement de 265Mds d’€ pour le numérique dont 11Mds d’€ pour l’I.A. La Chine possède 14 sociétés spécialisées dans l’I.A. valorisées à plus d’1 milliard de dollars.

Corée du Sud :
révolution industrielle » avec un financement d'1.75Mds d’€ (2018-2022). Un des points majeurs pour ce pays demeure la sécurité publique.

Danemark :
« Stratégie pour le développement digital du Danemark » et un financement de 130M d’€ (2018-2025). Création du « Centre national pour la Recherche en technologie digitale »

Espagne :
Pas de plan national, ni de financement.

Estonie :
Financement de 450M d’€ et leader sur les problématiques juridiques, l’Estonie a adopté une loi sur l’I.A. en juin 2019. Elle favorise le développement de start-up prometteuses.

Emirats Arabes Unis :
« Stratégie nationale de l’I.A. », « plan stratégique de la police de Dubaï » pour un montant de 8Mds d’€. Premier état à avoir nommé un secrétaire d’état à l’I.A. La police de Dubaï a créé le « Département Général de l’I.A. » et s’apprête à tenir un congrès sur l’I.A. « Future societies 5.0 ».

Etats-Unis d’Amérique :
Décret « l’Initiative américaine d’I.A. », rapport sur « La stratégie en IA du département de la défense nationale » et un financement à hauteur de 4 Mds d’€ avec 30% des start-ups liées à l’I.A. sur son territoire.
Création du « Conseil expert sur l’I.A. » près du « Conseil national des sciences et technologies », du « Centre de coopération pour l’I.A. ».

Finlande :
« Programme de l’I.A. » et 130M d’€ de financement. Un intérêt centré sur les considérations SHS de l’I.A. Publication de plusieurs rapports, notamment sur l’éthique.

France :
« AI for Humanity » & 1.5Mds d’€, forte influence du député Cédric Villani et de son rapport « Donner un sens à l’I.A. ». Volonté d'attirer les grands acteurs de l’I.A.

Hongrie :
Pas de plan national, pas de financement. Création d’une « Coalition en IA » par la Chambre de commerce et de l’industrie franco-hongroise.

Inde :
Pas de plan national et un financement de 420M d’€. Publication du rapport « AiforAll » par le think-tank gouvernemental. Fort intérêt pour l’I.A., le machine learning, l’impression 3D.

Iran :
Pas de plan national, ni de financement. Projet de « Ministère de l’I.A. ». Création d’un projet-pilote pour l’utilisation de l’IA à des fins législative et réglementaire.

Ireland :
Pas de plan national, ni de financement.

Israël :
Pas de plan national, ni de financement. Conscience du risque de retard technologique. Très forte dynamique de start-up en matière d’IA qui représente 6.5 Mds d’€.

Italie :
Pas de plan national, ni de financement. Livre Blanc « I.A. : au service des citoyens » (centré sur la qualité des services publics, y compris en matière de sécurité).

Japon :
« Stratégie pour la technologie de l’I.A. » et un financement de 640M d’€. Publication du « Guide de l’I.A. pour les discussions internationales » dans le cadre du G7. Le marché intérieur en matière d’IA s’élève à 33 milliards de dollars en 2015 et se projette à 770 milliards en 2030.

Kenya :
Pas de plan national, ni de financement.

Lituanie :
« Stratégie Lithuanienne pour l’I.A. » avec un financement de 30M d’€. L’analyse décisionnelle est un sujet majeur.

Malaisie :
Plan national pour l’I.A. attendu fin 2019, pas de financement.

Malte :
Plan national pour l’I.A. attendu fin 2019, pas de financement. Publication d’un rapport : « Vers une stratégie pour l’I.A. »

Mexique :
Pas de plan national pour l’I.A., pas de financement. Publication d’un rapport : « Vers une stratégique mexicaine de l’I.A. : s’emparer de la révolution de l’I.A. »

Nouvelle-Zélande :
Pas de plan national pour l’I.A., ni de financement. Publication d'un rapport : « I.A. : définir le futur ».

Pakistan :
Pas de plan national pour l’I.A.mais un financement à hauteur de 3.3M d’€ (2018-2020).

Pays-Bas :
Pas de plan national pour l’I.A., ni de financement. Mais des partenariats public-privé très engagés.

Pologne :
Un plan national pour l’I.A. est attendu fin 2019, toutefois, dans l'attente de celui-ci pas de financement actuel.

Qatar :
« Stratégie nationale pour l’I.A. du Qatar », pas de financement.

Russie :
Pas de plan national mais un financement à hauteur de 640M d’€ et un très fort intérêt de la part de l’armée dans l’I.A.

Singapour :
Plan « Ai Singapore » avec un financement de 100M d’€. Mise en place de formations gratuites à l’I.A. pour 10'000 étudiants.

Sri-Lanka :
Pas de plan national, ni de financement. Mais volonté de former 5'000 data-scientists entre 2018 et 2025.

Suède :
Pas de plan national, mais un financement de 4M d’€. Publication du rapport « L’approche national de l’IA ». L’agence de la recherche suédoise investi plus de 10 millions de dollars par an, jusqu’en 2030, dans la thématique.

Suisse :
Pas de plan national pérenne, « Stratégie pour une suisse digitale » (2018-2020), ni de financement.

Tunisie :
Pas de plan national, ni de financement. Création d’un « Comité d’expert et de pilotage pour l’I.A. ».

République Tchèque :
« Stratégie nationale de la République Tchèque pour l’IA », aucun engagement financier. Fort intérêt pour les questions de sécurité-défense.

Royaume-Uni :
« Deal sur le secteur de l’IA » avec un financement d'1Mds d’€. Classe le Big data et l’I.A. dans les 4 grands challenges de la société actuelle.

Exemples d’infographies (issues de l'article original) :

Actualités


Inf'ONSTS - Janvier 2021

  L'Observatoire vous présente...

Inf'ONSTS - Décembre 2020

  L'Observatoire vous présente...