Axe n°3 - Le cyber

Le cyber est une nouvelle frontière qui n'a rien à envier au monde physique : achat en ligne, prestation de service, réseau sociaux... Tous les aspects de la vie quotidienne se retrouve dupliquer et amplifier sur le réseau Internet. C'est pourquoi la Gendarmerie doit étendre sa mission de sécurité publique et de maintien de l'ordre publique au-delà de cette nouvelle frontière afin qu'aucun agissement, physique ou cyber, réprimé par la loi ou le règlement ne soit hors d'atteinte.

Avec le développement d’internet s’est créé un monde virtuel : le cyberespace, avec ses canaux de commu­nication, ses interactions sociales, ses monnaies et ses recoins sombres comme le Darknet. Ainsi, la lutte contre la criminalité, les trafics, les escroqueries ou le terrorisme se déroule aujourd’hui de plus en plus dans le cyberespace.

Les menaces sont réelles. Le rapport annuel d’Europol de septembre 2017 souligne notamment le développement préoccupant d’objets connectés non sécurisés, et la pour­suite du développement du Darknet comme place de marché privilégiée pour de nombreuses délinquances numériques (commerce de logiciels malveillants, tra­fic de faux documents, trafic de stupéfiants ou encore commerce de matériel pédopornographique).

Partageant ce constat, la gendarmerie nationale a ainsi investi le cyberespace depuis plusieurs années en structurant, au niveau territorial, le réseau cybergend coordonné au niveau national par le centre de lutte contre les criminalités numériques (PJGN/C3N). L’enjeu est simple : celui de pouvoir mener les actions de renseignement et de police judiciaire dans le cyberespace autant que dans le monde réel. Or le cyberespace évolue rapidement. La recherche et l’innovation sont donc une nécessité pour être toujours en prise avec les dernières innovations. D’autant que chaque type d’usage du net nécessite des outils spécifiques.

Ainsi, des partenariats avec le monde de l’enseignement supé­rieur et de la recherche ont été établis ; des coopérations avec l’industrie de sécurité et de défense ont été nouées. Ces liens ont d’ores et déjà permis de codévelopper de nouvelles méthodes et de nou­veaux outils d’investigation numé­rique, renforçant la capacité de la gendarmerie a ne laisser aucun territoire hors d'atteinte.

Focus sur... Les objets connectés.

En charge d’opérations de plus en plus diverses, certaines ayant un impact direct sur le monde réel, le développement des objets connectés fait l’objet d’une attention particulière de la part de la gendarmerie. Afin d’évaluer les risques potentiels des objets connectés, une analyse globale est engagée comprenant notamment un suivi de l’utilisation des objets connectés à des fins malveillantes, la compréhension des faiblesses détectées et un dialogue avec les acteurs du domaine, privés comme publics.

Actualités


Inf'ONSTS - Janvier 2021

  L'Observatoire vous présente...

Inf'ONSTS - Décembre 2020

  L'Observatoire vous présente...