Sa coprésidence


L'Observatoire est administré par un conseil d'orientation représentant les grands services de recherche et d'innovation de la Gendarmerie, et coprésidé par un personnel militaire et un membre de la société civile.

Le Commandant du Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale

Le premier coprésident est le Commandant du Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale (PJGN), c'est-à-dire que la fonction et la compétence priment sur l'individu. Le Pôle Judiciaire hébergeant à la fois l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) et le Service Central du Renseignement Criminel (SCRC), son commandant dispose d'une expérience unique en France en matière de criminalistique, tant physique, que numérique.  L'IRCGN et le SCRC constituent également le centre névralgique de la recherche scientifique de la Gendarmerie nationale : réunissant des compétences judiciaires et scientifique, ses personnels représentent un potentiel d'innovation unique dans la fonction publique d’État, permettant au Pôle Judiciaire de collaborer avec les grands centres de recherche français et internationaux autour des problématiques d'investigation et d'expertise liées à la criminalité : identification de traces biologiques, cryptographie, intelligence artificielle, etc.

Une personnalité extérieure qualifiée nommée par le Directeur général de la Gendarmerie nationale

Le deuxième coprésident est une personnalité extérieure, c'est-à-dire un ressortissant n'appartenant pas au service actif de la Gendarmerie Nationale. Il se voit confier la lourde tâche d'apprécier les ambitions technologiques de l'Arme avec intégrité, neutralité et objectivité afin de garantir la souveraineté d'une expansion technologique novatrice sans considération politique ou connivence.

Une personnalité qualifiée, c'est à dire un sachant qui dispose des compétences, de l'expertise, et de la culture nécessaires afin d'apporter un regard critique sur les perspectives d'évolution scientifique et technologique de l'institution.

Une personnalité nommée par le Directeur général de la Gendarmerie nationale, c'est-à-dire une personne de confiance, représentant dans le cadre de ses missions le général d'armée, directeur de la Gendarmerie nationale. La modernisation technologique de la Gendarmerie devant être à la hauteur des ambitions du Directeur général pour ses personnels et son institution, c'est donc au travers de cette nomination qu'il choisi personnellement son interlocuteur pour les partenaires scientifique de la Gendarmerie : à travers ses actes, écrits et paroles, le coprésident dessine l'avenir scientifique la Gendarmerie nationale imaginé par le Directeur général.

Actualités


Inf'ONSTS - Janvier 2021

  L'Observatoire vous présente...

Inf'ONSTS - Décembre 2020

  L'Observatoire vous présente...