L'entre-deux-guerres

L'entre-deux-guerres est également une période de grandes mutations pour l'Arme. En 1921, chargés du maintien de l'ordre, sont créés des pelotons mobiles de gendarme, en renfort des brigades, rattachés aux légions de gendarmerie départementale.

Ces unités prennent le nom de garde républicaine mobile (GRM) en 1926. Cette formation ne prend toute sa mesure qu'en septembre 1927 avec la création des légions autonomes de GRM. Entre 1927 et 1939, seize légions sont constituées. En 1933, le groupe spécial de Satory est formé. Il fournit l'essentiel du personnel et du matériel du 45e bataillon de chars de combat. Ce dernier résiste lors des combats du printemps 1940 dans les Ardennes. Un monument commémoratif situé à Sy (08) immortalise son action.