Les escadrons, les groupements et les groupements blindé de gendarmerie mobile

La gendarmerie mobile est une force militaire spécialisée au maintien de l'ordre public. Elle peut être engagée sur tout le spectre des crises. Réserve générale à la disposition du gouvernement, elle assure par ailleurs des missions de défense militaire et s'engage aux côtés des unités territoriales. Elle est ainsi capable d’être projetée sur l’ensemble du territoire, en métropole et en outre-mer, ainsi qu'à l'étranger, et plus particulièrement les théâtres d'opérations extérieures.

L'escadron de gendarmerie mobile (EGM) :

L'EGM, unité élémentaire de la gendarmerie mobile en termes d'emploi et d'entraînement, comprend un effectif de 110 personnels, soit 4 officiers, 104 sous-officiers et 2 militaires du rang.

Il est articulé en cinq pelotons : un peloton hors rang destiné au soutien, trois pelotons de marche et un peloton d'intervention. Ce dernier permet à l'escadron de faire face aux situations les plus critiques. Il est particulièrement entraîné, lors d'opérations de maintien de l'ordre ou de police judiciaire, à l'interpellation d'individus violents ou dangereux.

Certains escadrons disposent également de compétences spécifiques :

  • Les escadrons "montagne" sont chargés de renforcer les unités des zones montagneuses, les militaires disposant de formations adaptées à cet environnement particulier.
  • Les escadrons "véhicules blindés à roue de la gendarmerie (VBRG)" du GBGM chargés de mettre en oeuvre la composante blindée de la gendarmerie nationale.
  • les escadrons "escortes nucléaires" chargés d'assurer la sécurité des transports nucléaires civils et militaires.

Les groupements de gendarmerie mobile (GGM) :

Commandé par un officier supérieur, les groupements de gendarmerie mobile rassemblent de 4 à 10 escadrons. Chef opérationnel, spécialiste de la gestion de crise, il est chargé de la conception et de la conduite des manoeuvres d'ordre public. Aussi, à l'occasion d'événements nécessitant l'engagement de plusieurs escadrons ou lors de déplacements de longue durée (outre-mer, opérations extérieures, Corse, etc), les commandants de groupement sont amenés à commander un groupement tactique gendarmerie (GTG, de 2 à 6 EGM) ou un groupement opérationnel de maintien de l'ordre (GOMO comptant plusieurs GTG). Ils constituent à ce titre un conseiller privilégié du Préfet lors des grands événements où à l'occasion de rassemblements importants de personnes (manifestations sociales, culturelles ou cultuelles).

Le groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM) :

Composé de 7 escadrons blindés, le groupement blindé de gendarmerie mobile constitue une réserve générale à la disposition du gouvernement plus particulièrement chargée de garantir la liberté d'action et la sécurité des organes gouvernementaux majeurs. Disposant de véhicules blindés dédiés aux opérations de maintien de l'ordre public, les militaires de ces unités spécialisées sont en permanence présents et prêts à intervenir sur le territoire métropolitain et sur tous les départements et collectivités d'outre-mer.