Escadron départemental de sécurité routière (EDSR)

L'EDSR regroupe les unités de gendarmerie d'un même département qui ont pour mission essentielle de lutter contre l'insécurité routière. 90 EDSR sont répartis sur le territoire français (dont 4 outre-mer). Ils comportent 7194 militaires affectés dans 441 unités spécialisées.

L'EDSR est composé d'un groupe de commandement placé sous les ordres d'un officier de gendarmerie et d'unités spécialisées aux compétences adaptées aux caractéristiques du réseau routier couvert :

- des brigades motorisées ;

- des pelotons d'autoroute et des pelotons motorisés.

Missions 

Le groupe de commandement est implanté au chef lieu du département. L'officier placé à sa tête a pour rôle la direction et la coordination des unités subordonnées tout en étant le conseiller technique du commandant de groupement de gendarmerie départementale en matière de circulation et sécurité routières mais aussi de contrôle des flux ou d'escortes.

Les brigades motorisées (Bmo) assurent leurs missions sur le réseau routier du département dont la responsabilité est confiée à la gendarmerie. Elles ont vocation à exercer leur activité en priorité sur les axes les plus importants ainsi que sur le réseau secondaire. Leurs modalités d'intervention sont variées : surveillance du trafic, police de la circulation et des transports, escortes et pilotages, éducation des jeunes, information des usagers de la route, etc.

Les pelotons d'autoroute (PA) sont des unités prioritairement dédiées à l'exécution des missions de police sur les axes autoroutiers. Leur compétence territoriale peut s'étendre sur le ruban autoroutier qu'ils surveillent, au-delà des limites de leur département. Leurs moyens sont adaptés de façon à disposer d'une capacité permanente d'intervention en toute sécurité sur l'autoroute.

Les équipes rapides d'intervention (ERI) constituées de militaires ayant été formés à la conduite rapide et disposant d'un véhicule rapide d'intervention (VRI) complètent et renforcent l'action des PA ou PMo auxquels elles sont intégrées.

Les pelotons motorisés (Pmo) œuvrent sur un réseau autoroutier dédié mais également sur le réseau secondaire.

Outre les motocyclettes et les VRI qui les distinguent des autres unités de la gendarmerie départementale, les unités spécialisées disposent également de moyens adaptés à la nature de leurs missions :

- véhicules banalisés (voitures ou motocyclettes) pour se fondre dans la circulation et déceler des infractions les plus graves ;

- cinémomètres à visée dans l'axe ;

- véhicules du contrôle automatisé de la vitesse (avec radar embarquable et débarquable) ;

- éthylotests électroniques et éthylomètres embarqués pour lutter contre l'alcool au volant.

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...